Fermer

Vidéo. Algérie: l'islamiste Naïma Salhi tient des propos racistes envers les migrants

Mise à jour le 27/07/2018 à 16h34 Publié le 27/07/2018 à 16h30 Par Mar Bassine

#Politique
Naïma Salhi Tient des propos racistes
© Copyright : DR

#Algérie : La responsable du parti pour l'Equité et la proclamation s'est fendue de propos racistes qui rappellent étrangement ceux de Farouk Ksentini et d'Ahmed Ouyahia. Le fonds du discours est le même et la forme quasiment identique.


Naïma Salh devra peut-être rebaptiser sa formation politique le Parti de l'(In)équité et de la Proclamation après son inacceptable sortie envers les migrants africains. Faisant l'intéressante sur le plateau de la chaîne El Bilad, elle a tenu des propos qui s'inscrivent en droite ligne de la voie tracée par Ahmed Ouyahia, actuel Premier ministre, Farouk Ksentini, conseiller de Bouteflika et Abdelkader Messahel, ministre des Affaires étrangères. 



Dans ces propos tenus en arabe, elle affirme sans sourciller que les migrants subsahariens "ramènent avec eux des maladies et de la sorcellerie". Emportée par l'élan, elle ajoute: "j'avais déjà demandé à Abdelmajid Tebboune, alors Premier ministre, d'éloigner de nous cette catastrophe". 

En Algérie, il n'y a rien d'étonnant que de tels propos sortent de la bouche d'un responsable politique. Avant elle, le même discours avec des termes sensiblement identiques a été tenu par le conseiller d'Abdel Aziz Bouteflika, en l'occurrence Farouk Ksentini en décembre 2016. Il disait alors que les migrants subsahariens devaient être expulsés, "parce qu'ils propagent le sida, ainsi que d'autres maladies sexuellement transmissibles. A ces accusations d'une extrême gravité, Ahmed Ouyahia, en juillet 2017, a ajouté "la drogue et la criminalité", ce que confirmera quelques jours plus tard Abdelkader Messahel. Et sur les réseaux sociaux, une campagne raciste avait immédiatement été lancée comme pour soutenir ce racisme d'Etat avec le hashtag #PasdAfricainsEnAlgerie. Visiblement, on n'en a pas fini avec la bêtise. 
Le 27/07/2018 Par Mar Bassine