Fermer

Coronavirus: la situation se complique en Algérie, au Burkina et au Sénégal

Mise à jour le 23/03/2020 à 12h12 Publié le 23/03/2020 à 12h08 Par Mar Bassine

#Politique
Gambie. Coronavirus: 14 personnes placées en quarantaine s'échappent de leur hôtel à Banjul
© Copyright : DR

#Algérie : L'Algérie, dont le nombre de décès atteint 17, et le Burkina Faso, qui a vu 4 membres du gouvernement testés positifs, sont les deux pays qui inquiètent le plus les spécialistes. Mais, partout ailleurs, la maladie progresse de manière préoccupante.


C'est un véritable accès de fièvre qui prend le système sanitaire des pays africains dont certains semblent déjà dépassés, alors que le nombre de cas d'infections au coronavirus SARS-CoV2 reste limité. 

En Afrique du Nord, l'Algérie, dont le système de santé a toujours été présenté comme l'un des meilleurs du continent, affiche de mauvaises statistiques. En effet, hier dimanche 22 mars en milieu d'après-midi, le pays comptait 201 cas pour 17 morts et 65 guérisons. A ce stade de la pandémie Covid-19, il s'agit d'un taux de mortalité de 8,5%, ce qui est légèrement supérieur à celui de l'Italie.

La moyenne d'âge des victimes de cette pandémie est de 64 ans, ce qui reste beaucoup plus bas que la moyenne italienne ou chinoise. En effet, en Italie, les personnes décédées avaient 15 ans de plus, en moyenne, que celles qui sont mortes en Algérie. Et si cette situation se maintient, il faut craindre plus de décès encore. 


>>>LIRE AUSSI: Algérie: voici les mesures d'urgence prises pour faire face à l'effondrement des cours du pétrole

Actuellement, une vingtaine de wilayas sur un total de 48 ont d'ores et déjà été touchées, ce qui n'est pas non plus une bonne nouvelle, d'autant que le pays n'a toujours pas choisi ni la solution du confinement, ni celle de la limitation des déplacements interurbains. 

La gravité de la situation n'a pas échappé au ministre de la Santé lui-même, qui a affirmé hier dimanche 22 mars que "l’Algérie est entrée en phase 3 de l’épidémie du coronavirus et, par conséquent, on doit se préparer au pire". 

Il a d'autant raison de s'inquiéter qu'avec 201 cas seulement, le système de santé algérien n'est pas encore saturé. La question se pose donc de savoir légitimement ce qu'il en sera quand il arrivera à saturation et que la prise en charge des malades ne sera plus possible dans les hôpitaux. 

En Afrique du nord, les autres pays semblent, pour l'instant, avoir relativement plus de maîtrise, au vu des chiffres. Le Maroc comptait hier, en début de soirée, 115 cas pour 4 décès, soit 3,47% à ce stade de la pandémie, un taux nettement plus bas que celui de l'Espagne qui tourne autour de 4,5%, mais supérieur à celui de la France et ses 2%.


>>>LIRE AUSSI: Coronavirus: la Chine teste un vaccin sur une centaine de volontaires

Néanmoins, ce chiffre bas peut s'expliquer autant par la prise en charge que par le fait que, pour l'heure, le système de santé marocain est loin d'être saturé. 

Le Maroc a néanmoins pris les devants avec des mesures drastiques qui ne manqueront pas de faire leur preuve en freinant surtout la propagation de la maladie au stade précoce du Covid-19. Le pays a décrété l'état d'urgence sanitaire qui confine l'ensemble des Marocains à domicile. 

En Egypte, le bilan est beaucoup moins inquiétant qu'en Algérie avec 327 cas confirmés ce lundi 23 mars pour 14 décès, soit un taux de 4,28% qui est pratiquement celui de l'Espagne. Dans ce pays de 100 millions d'habitants, les spécialistes craignent le pire, au cas où l'infection se propage dans une grande ville comme Le Caire. 

Pour l'Afrique subsaharienne, le nombre de décès reste encore très limité, mais le cas burkinabè se distingue tristement, avec déjà 5 morts pour 75 cas confirmés, samedi 21 mars, soit un taux de décès de 6,66%. Par ailleurs, quatre membres du gouvernement burkinabè ont été testés positifs au coronavirus, de même que l'ambassadeur d'Italie et celui des Etats-Unis à Ouagadougou. 

Le Sénégal aussi commence à inquiéter avec ses premiers cas qualifiés de communautaires, mais surtout le manque de conscience des personnes supposées être sous surveillance. En effet, samedi 21 mars, trois personnes qui étaient à Touba, la ville sainte de la communauté mouride, se sont rendues à Thiès distante de 112 kilomètres, alors qu'elles avaient senti les premiers symptômes de la maladie. 

Actuellement, le Sénégal compte officiellement 67 cas, avec une progression devenue très rapide. Puisque qu'en trois jours, ce sont 29 nouveaux cas qu'a enregistrés le pays, dont 9 le vendredi, 9 le samedi et 11 le dimanche. 

Mais partout ailleurs au sud du Sahara, la pandémie est en progression avec 1363 cas, ce lundi d'après l'OMS, contre moins de 600 cas, il y a tout juste une semaine. L'Afrique du Sud reste le pays le plus touché avec 274 cas confirmés. Mais, heureusement, le pays ne compte pour le moment aucun décès dû au coronavirus. Pourtant ce ne sont pas les facteurs de risque qui manquent, surtout si l'on sait que le taux de prévalence du VIH-Sida y est supérieur à 12%. 




Le 23/03/2020 Par Mar Bassine