Fermer

COP22: Des participants algériens boycottent les travaux à cause de la présence d’Israël

Publié le 18/11/2016 à 18h34 Par Mar Bassine

#Société
Boycott israel cop22 ong algérienne
© Copyright : DR

#Algérie : Plusieurs participants algériens ont décidé de boycotter les travaux des organisations de la société civile en guise de protestation contre la présence des associations et ONG israéliennes. Ils entendaient, ainsi, dénoncer la situation en Palestine.


Kiosque Le360 Afrique. Plusieurs associations et ONG algériennes ont boycotté les travaux dans la Zone verte à cause de la présence d’Israël, souligne Algérie Focus, qui cite un communiqué. La Zone verte est réservée aux organisations de la société civile qui ne sont pas membres, mais qui sont associés à la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques en tant qu’observateurs. Leur réflexion est donc prise en compte dans les décisions finales.


LIRE AUSSI:
COP22: le texte intégral de la déclaration de l'Africa Action Summit

La liste des boycotteurs, qui ont agit à titre individuel et non au nom de leur organisation, est relativement longue. Cependant Algérie Focus ne donne pas de chiffres. Selon le portail d’information, on compte "l’ensemble des algériens actifs au sein de l’Odyssée Ibn Batuta", ceux de "la Ligue algérienne des droits de l’Homme (LADDH), la Conférence algérienne sur le Climat, Alger Touiza, Association nationale de volontariat ou l’association Phenicia basée à Oran".

Les protestataires justifient leur décision en qualifiant "Israël d’entité raciste qui ne cesse de commettre des crimes abominables contre l’humanité", d’après ledit communiqué. Toujours selon le portail, les participants algériens auraient été soutenus aussi bien par des Européens que par des Nord-africains, notamment quelques Marocains et Tunisiens.

Le 18/11/2016 Par Mar Bassine

à lire aussi