Fermer

Algérie: le gouvernement autorise les importations de véhicules

Publié le 08/05/2016 à 19h30 Par Karim Zeidane

#Economie
concessionnaire
© Copyright : DR

#Algérie : Quarante concessionnaires algériens sont autorisés à importer 152.000 unités en 2016. Ces autorisations permettent de faire face à l’épuisement des stocks de véhicules et de limiter les sorties de devises.

Une bouffée d’oxygène pour les concessionnaires de véhicules algériens dont certains étaient en rupture de stock. Le gouvernement algérien a accordé aujourd’hui des licences d’importation à 40 concessionnaires sur les 80 qui en avaient fait la demande.

Outre la limitation des importations à 152.000 véhicules, chaque concessionnaire recevra, pour chaque marque, un quota maximal de 15.000 véhicules à importer.

Ces autorisations rentrent dans le cadre du dispositif des licences d’importation entré en vigueur en janvier dernier. Avec ce contingent quantitatif, la facture des importations de véhicules ne dépassera pas un milliard de dollars en 2016, selon les autorités algériennes. A noter qu’en 2014 et 2015, les importations de véhicules se sont établies à respectivement 265.523 unités pour 3,14 milliards de dollars et 417.913 unités pour 5,7 milliards de dollars. 

Ainsi, ces autorisations permettent à l’Etat de réduire la sortie des devises à un moment où ses recettes s’amenuisent considérablement sous l’effet du cours bas du baril de pétrole. De même, cette politique pousse un certain nombre de constructeurs automobiles européens et asiatiques à envisager de s’implanter sur le marché algérien.

Le 08/05/2016 Par Karim Zeidane