Fermer

Algérie: un déficit commercial abyssal de 11 milliards de dollars en 6 mois

Publié le 21/07/2016 à 19h40 Par Karim Zeidane

#Economie
port d'Alger
© Copyright : DR

#Algérie : Le déficit commercial de l’Algérie a progressé de 27,2% durant le premier semestre 2016 pour atteindre 10,83 milliards de dollars. En cause, la chute des recettes tirées des hydrocarbures.

A fin juin, et comparativement à la même période de l’année dernière, le déficit commercial de l’Algérie s’est creusé de 27,2% pour s’établir à un montant abyssal de 10,83 milliards de dollars.

Selon les données de la Douane algérienne, cette forte hausse résulte d’une baisse plus forte des exportations par rapport aux importations. Ainsi, sur les 6 premiers mois de l’année, les importations algériennes ont reculé de 14,34%  par rapport à la même période de l’année dernière pour s’établir à 21,53 milliards de dollars.

Cette contraction a touché toutes les rubriques: biens d’équipements (-15,28% à 8,03 milliards de dollars), biens destinés à l’outil de production (-11,65% à 7,33 milliards de dollars), biens de consommation non alimentaires (-9,70% à 4,11 milliards de dollars), produits alimentaires (-21,09% à 4,04 milliards de dollars), etc.

Cette baisse des importations s’explique par la politique d’austérité du gouvernement algérien, le gel de certaines dépenses publiques et les politiques visant à limiter certaines importations dans le but de préserver les devises du pays.

Du côté des exportations, celles-ci ont chuté de 33,62% à 12,68 milliards de dollars durant les 6 premiers mois, contre 18,93 milliards de dollars durant a même période de l’année dernière. Cette forte baisse est consécutive à la chute des cours du baril de pétrole sachant que les exportations d’hydrocarbures représentent 93,55% des exportations totales algériennes, mais aussi à la baisse de a production d’hydrocarbures.

Conséquence, le taux de couverture des importations par les exportations a baissé de 15 points pour s’établir à 54% à fin juin 2015. 

Cette situation va impacter négativement sur la balance des paiements et donc sur les réserves en devises du pays qui ne cessent de baisser depuis deux ans. 

Enfin, il faut noter que le déficit commercial avait atteint 13,71 milliards de dollars pour toute l’année 2015 contre un excédent de 4,3 milliards de dollars en 2014.
Le 21/07/2016 Par Karim Zeidane