Fermer
#Economie

Vidéo. Algérie: l'objectif utopiste du PDG de la Sonatrach

Mise à jour le 03/05/2018 à 16h18 Publié le 03/05/2018 à 16h11 Par Mar Bassine

#Algérie : La Sonatrach espère faire partie des cinq premières compagnies mondiales d'ici 2030, alors qu'actuellement son nom ne figure même pas sur la liste des 25 plus gros producteurs de pétrole.


Devenir l'une des cinq plus grandes compagnies pétrolières au monde à l'horizon 2030: c'est le rêve farfelu que nourrit le PDG de la Sonatrach. Un objectif qui est en totale contradiction avec l'évolution récente de la société, mais surtout avec ses prévisions de croissance. D'ailleurs, le management de la compagnie qui a annoncé sa "Stratégie horizon 2030" (SH2030), ne fournit aucun détail sur le plan d'action devant permettre la réalisation d'un tel objectif. 

Le hic c'est que pour se hisser à la cinquième place mondiale, la Sonatrach a encore un très long chemin à faire. En effet, son chiffre d'affaires n'est que de 33 milliards de dollars. De plus, "le volume total d’hydrocarbures produit a stagné depuis plus d’une décennie avant de remonter sensiblement en 2016, mais seulement pour la partie gaz. La situation est particulièrement préoccupante pour la production de pétrole brut : 1,99 million de barils/jour en 2005 contre 1,58 en 2016 et la tendance est à la baisse depuis le début de l’année 2017 avec environ 1,1 million de barils/jour ", souligne le quotidien Liberté Algérie, citant des sources de l'OPEP.

Certes, en 2017, il y a une nette amélioration du chiffre d'affaires qui passe de 27 milliards de dollars en 2016 à quelque 33,2 milliards. En revanche, il faut surtout y voir une amélioration des cours mondiaux plutôt qu'un effet quantité. 

Pour savoir à quel point l'ambition de Sonatrach est utopiste, il faut jeter un œil sur les concurrents dont il espère atteindre la taille en 12 ans seulement. PetroChina qui occupe la cinquième place du classement produit quotidiennement jusqu'à 4,4 millions de barils/jour (Mb/j). Il serait illusoire d'espérer atteindre sa taille et encore moins celle de Saudi Aramco avec ses 12,5 Mb/j. 

Si l'on se réfère au critère chiffre d'affaires, la Sonatrach ne se classerait même pas parmi les 25 premières compagnies pétrolières dans le monde


Voici les 10 plus grosses compagnies au regard de leur production en millions de barils jour (Mb/j):

1. Saudi Aramco : 12,5 Mb/j
2. Gazprom : 9,7 Mb/j
3. National Iranian Oil Co. : 6,4 Mb/j
4. ExxonMobil : 5,3 Mb/j
5. PetroChina : 4,4 Mb/j
6. BP : 4,1 Mb/j
7. Royal Dutch Shell : 3,9 Mb/j
8. Pemex : 3,6 Mb/j
9. Chevron : 3,5 Mb/j
10. Kuwait Petroleum Corp : 3,2 Mb/j



 
Le 03/05/2018 Par Mar Bassine