Fermer

Vidéo. Algérie: le vieil agriculteur a eu raison de Peugeot et des autorités

Mise à jour le 16/08/2018 à 09h47 Publié le 14/08/2018 à 21h30 Par Mar Bassine

#Economie
Montage de véhicule
© Copyright : DR

#Algérie : L'amateurisme des autorités administratives algériennes les a poussées à vouloir exproprier un vieil agriculteur pour installer l'usine de Peugeot sur son champ


Finalement, le vieil agriculteur qui avait fait le buzz dans une vidéo, accusant Peugeot et les autorités administratives d'avoir spolié son terrain, a finalement obtenu gain de cause. L'usine de montage automobile du constructeur français sera désormais implantée à Tafraoui et non plus dans la Commune d'El Kerma.


>>>LIRE AUSSI: Algérie: la facture salée d’une politique automobile mal pensée

Si les deux localités sont bien situées dans la Wilaya d'Oran, la première implantation posait un problème d'expropriation illégalement menée par des administrateurs civils en quête de gloriole. Du coup, ils ont autorisé le projet sur un terrain agricole non déclassifié, mais qui appartenait audit agriculteur qui ne s'est pas privé, en avril dernier, de dénoncer ce pillage programmé. 



Selon la presse algérienne, c'est hier lundi 13 août que le ministre algérien de l'Industrie a informé Peugeot de l'octroi du nouveau terrain de 160 hectares. C'est donc une décision qui met fin à une vive polémique qui était née de la dénonciation des actes posés par les autorités algériennes qui tiennent coûte que coûte à développer la filière automobile. Le ministre algérien de la Justice s'était fendu d'une déclaration où il annonçait l'ouverture d'une enquête. Pour sa part, le Premier ministre algérien était également contraint de reconnaître que "l'agriculteur" avait réussi "son coup" médiatique. 

Il convient également de noter que l'Algérie s'est lancée précipitamment dans une politique de développement du secteur automobile. Malheureusement, ni la formation, ni les infrastructures, ni les incitations fiscales et sociales ne sont pensées pour offrir aux investisseurs un environnement favorable. Du coup, c'est l'amateurisme qui est érigé en règle. 
Le 14/08/2018 Par Mar Bassine