Fermer

Ghana. Avicuture: les professionnels ghanéens font appel au savoir-faire marocain

Mise à jour le 24/09/2018 à 17h21 Publié le 24/09/2018 à 17h20 Par Le360 Afrique - MAP

#Economie
aviculture
© Copyright : DR

#Algérie : Le président de l'association nationale des producteurs de volailles au Ghana, Victor Oppong Adje, a appelé, lundi à Accra, les professionnels marocains du secteur avicole à investir dans son pays.


"Les professionnels marocains du secteur avicole sont invités à investir au Ghana, pour saisir les opportunités d'affaires offertes par le pays", a souligné M. Adje, à l'occasion d'une mission BtoB organisée dans la capitale ghanéenne par la Fédération interprofessionnelle du secteur avicole au Maroc (FISA), en collaboration avec l'Etablissement autonome du contrôle et de coordination des exportations (EACCE).

Selon lui, il existe d'énormes opportunités pour les opérateurs marocains, à savoir une demande croissante pour les produits finis (poulet de chair, oeufs, charcuterie), un marché en pleine croissance et des matières premières à bas prix.

"Le Ghana offre également des incitations fiscales et des facilités douanières aux investisseurs désireux de lancer des projets dans le secteur avicole", a-t-il fait savoir.


>>>LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire: flambée exceptionnelle du prix de pintade volaille

Le marché ghanéen de la volaille reste dominé à hauteur de 95% par le poulet congelé en provenance notamment des Etats-Unis, du Brésil, de l'Union européenne et de l'Afrique du Sud.

Actuellement, le Ghana importe environ 150.000 tonnes de viande de volailles par an, une situation qui, selon l'Association nationale des producteurs, pourrait nuire à l'industrie du secteur si des mesures ne sont pas prises.

Composante importante de l'agriculture au Ghana, le secteur avicole joue un rôle clé dans la fourniture de moyens de subsistance à de nombreux Ghanéens, en particulier la population rurale.

Les gouvernements successifs ont tenté de soutenir à la fois le secteur de l'élevage et de la volaille pour leur permettre d'avoir un impact significatif sur le développement économique.
Le 24/09/2018 Par Le360 Afrique - MAP