Fermer

Algérie. Bilan économique de Bouteflika: où sont passés les 950 milliards de dollars investis?

Mise à jour le 04/11/2018 à 14h35 Publié le 04/11/2018 à 13h45 Par Karim Zeidane

#Economie
Bouteflika
© Copyright : DR

#Algérie : Les Algériens attendent avec beaucoup d’impatience la diffusion des 3 tomes de 2.100 pages du «Bilan économique de Bouteflika». En attendant de connaître les détails des 20 ans de Bouteflika au pouvoir, Ould Abbes, le secrétaire général du FLN, a avancé un chiffe et des réalisations.

Les Algériens attendent le lundi 5 novembre pour connaitre le contenu du fameux «Bilan économique de Bouteflika». Un livre-bilan qui devrait donner réellement le coup d’envoi de la campagne du président pour un 5e mandat, tant il est élogieux pour ses commanditaires.

En attendant de connaître les détails de ce bilan, que les Algériens connaissent sans avoir besoin de lire le fameux ouvrage de 3 tomes de 2.100 pages, Djamel ould Abbès, secrétaire général du FLN, le parti au pouvoir, vient de donner le montant chiffré des dépenses réalisées au cours des 20 ans de Bouteflika au pouvoir.


LIRE AUSSI: Pétrole. Seul un baril à 110 dollars peut sauver l'Algérie


Le chiffre donne le tournis. En effet, selon Ould Abbès, ce sont pas moins de 950 milliards de dollars qui ont été dépensés durant les 20 ans de pouvoir de Bouteflika. Un montant qui pourrait sortir tout le continent africain de sa léthargie et l’inscrire définitivement sur le trend du développement.

Mais, concrètement, à quoi ont servi ces centaines de milliards de dollars? Ould Abbès ne s'est pas gêné de donner des exemples: 5 millions de logements distribués à 25 millions d’Algériens, des dizaines de milliers de kilomètres de routes construites, 35.000 écoles et collèges, 110 universités et 181 barrages hydraulique. En plus, ajoute-t-il, des wilayas, des ministères et autres institutions publiques ont été réalisés durant les 20 ans de Boutefika.


LIRE AUSSI: Algérie: Voici pourquoi Le Figaro prédit la tempête


En clair, avant Bouteflika, l’Algérie n’existait pas ou presque. Sinon, comment expliquer que 5 millions de logements soient réalisés au profit de 25 millions d’Algériens et que le problème de logement se pose encore avec beaucoup d’acuité dans toutes les régions du pays? En plus, au niveau des institutions, la majeure partie des établissements publics date de bien avant l’arrivée au pouvoir de Bouteflika et certains de la période coloniale.

Les Algériens doivent demander un audit pour savoir réellement à quoi ont servi les 950 milliards de dollars dépensés durant les 20 ans de Bouteflika dans un pays où le chômage, la pauvreté, les pertes de pouvoir d’achat sont criants. Une situation qui pousse de plus en plus les jeunes algériens vers l’immigration. Enfin, avec un tel montant, pourquoi recourir à la planche à billets pour financer une économie exsangue?

Aujourd'hui, plusieurs projets ont été financés grâce à la  planche à billets qui a fini par inonder le marché de liquidités avec le risque inflationniste qui va amoindrir encore plus le pouvoir d'achat des Algériens dans un contexte économique où tous les indicateurs sont au rouge: déficit budgétaire, chômage des jeunes en hausse, inflation, etc. 


LIRE AUSSI: Algérie. Fuite des cerveaux: plus de 15.000 médecins algériens exercent en France


Bref, le véritable bilan des 20 ans de Bouteflika au pouvoir a été bien dressé par le romancier et essayiste algérien Boualem Sansal. "Il est facile de vérifier que le système Bouteflika a ruiné le pays. Il y avait une industrie, il n'y en a plus. Il y avait un Etat et une administration, il n'y en a plus. Il y avait du pétrole, il n'y en a plus beaucoup. Il y avait des cadres, il n'en reste plus. Il y avait une culture, il y a le désert à la place", a-t-il résumé. 
Le 04/11/2018 Par Karim Zeidane