Fermer

Un présentateur de JT écarté pour ne pas avoir dit «monsieur le président de la république»

Mise à jour le 01/03/2016 à 12h51 Publié le 01/03/2016 à 02h18 Par Le360 Afrique

#Médias
lahri
© Copyright : DR

#Algérie : Le présentateur du JT de 19 heures de la chaîne publique Canal Algérie, Ahmed Lahri, a été sanctionné et mis en congé d’office par sa direction pour avoir prononcé le nom Abdelaziz Bouteflika en omettant de citer sa fonction.

Une omission qui risque de coûter son poste au présentateur vedette du JT de 19 heures de la chaîne publique algérienne, Canal Algérie. Ahmed Lahri, puisque c’est de lui qu’il s’agit, en a en tout cas payé le prix puisqu’il a été sanctionné et mis en congé d’office par sa direction, rapporte le site d’information en continu «Tout sur l’Algérie» (TSA).

Mais quelle faute aurait bien pu susciter tout ce remous ? Selon «TSA», le malheureux journaliste aurait simplement omis de citer la fonction du président de la République, lors de sa lecture le 22 février dernier d’une dépêche de l’Agence de presse algérienne (APS) sur le conseil ministériel restreint présidé par Abdelaziz Bouteflika, -pardon «le président Abdelaziz Bouteflika»!-, au sujet des énergies renouvelables !

«Ahmed Lahri avait commencé par Abdelaziz Bouteflika «a présidé» au lieu de «le président de la république, monsieur Abdelaziz Bouteflika, a présidé», indique «TSA».

Rien que ça ?! Il n’en a pas fallu davantage pour que notre confrère algérien, pauvre de lui, se voie débarquer du JT.

Dur, dur, d’être journaliste en Algérie !

Le 01/03/2016 Par Le360 Afrique