Fermer
#Politique

Vidéo. Algérie: une ministre demande aux femmes mariées de reverser leur salaire à l'Etat

Mise à jour le 01/12/2016 à 08h21 Publié le 01/12/2016 à 08h00 Par Mar Bassine

#Algérie : Face à la crise, une ministre demande aux femmes mariées percevant un salaire de le reverser entièrement à l'Etat. "C'est la moindre des choses", dit-elle. Ce n'est pas n'importe quelle ministre, puisque de par sa fonction, elle est sensée défendre les droits des femmes.

Mounia Meslem se fait taper sur les doigts par les internautes depuis hier. "Nous, les femmes cadres dont le mari assure les besoins, pouvons aider notre pays qui a pris en charge notre éducation et nous a donné la chance de faire carrière. Il serait naturel de céder au Trésor public l'intégralité de notre revenu".

La ministre de la Solidarité nationale, de la famille et de la condition féminine, a fait cette déclaration qui tourne en boucle sur les réseaux sociaux et qui sucite énormément de réactions. On ne s'empêcher de l'écouter et de la réécouter tant ses propos tenus devant le journaliste d'une chaîne de télé semblent déranger.

Pourtant, elle fait sa déclaration même avec une pointe de sourire, laissant pensant qu'elle n'en mesure pas la gravité. Les réactions n'ont pas tardé surtout de la part des femmes, dont beaucoup se sont dit choquées

Cette internaute, Sabrine Irvine, regrette le sexisme venant des femmes, lequel est "le plus dur". 



Hayat Houda El Emyra, une autre internaute n'hésite pas à traiter Mounia Meslem d'inculte. Selon elle, les propos de la ministre font peur, car "les femmes sont montées au maquis pour espérer une vie meilleure" et une "inculte" veut les en priver. 


Sur Twitter également, les réactions se suivent et se ressemblent. 



Le 01/12/2016 Par Mar Bassine