Fermer

Algérie: voici le nouveau président de l’Assemblée populaire nationale

Mise à jour le 24/10/2018 à 13h42 Publié le 24/10/2018 à 13h07 Par Karim Zeidane

#Politique
Mouad Bouchareb

Mouad Bouchareb, nouveau président de l'Assemblée populaire nationale (APN) d'Algérie.

© Copyright : DR

#Algérie : Pour une fois, le poste du numéro 3 du régime algérien échappe à un Moujahid, c'est là une petite révolution. C’est le "jeune" Mouad Bouchareb, le président du groupe FLN à l’APN, qui prendra les rênes de l’APN après le "putsch" contre l'ancien président Said Bouhadja.

Mouad Bouchareb a été littéralement plébiscité à l'issue d'un vote pour la présidence de l'Assemblée populaire nationale (APN) dont il était le seul candidat. Ainsi, 321 députés ont voté à main levée. Le candidat unique a obtenu 320 voix. Une seule abstention a été notée, celle de Ben Benkacem Belkacem, un député sans appartenance politique.

A noter que les députés des partis de l’opposition (RCD, FFS et MSP) ont boycotté la séance plénière de ce mercredi, durant laquelle les élus de la majorité au pouvoir ont plébiscité le candidat du FLN.

A 47 ans, Mouad Bouchareb est jeune, très jeune même, dans un pays comme l’Algérie où les postes-clés sont toujours entre les mains de personnalités nées bien avant l’indépendance et qui ont presque tous participé à la guerre de libération, et dont la moyenne d’âge tourne autour de 75 ans et plus.

Mouad Bouchareb a été l’un des principaux frondeurs contre l’ancien président de l’APN Saïd Bouhadja, un Moujahid âgé de 80 ans.


LIRE AUSSI: Algérie. Crise au sein de l’APN: enfin, un «coup d’Etat parlementaire» pour se débarrasser de Bouhadja


Ce n’est pas pour rien que Mouad Bouchareb figurait en pôle position des candidats potentiels pour diriger l’APN. Ce député de Aïn Oulmène, dans la wilaya de Sétif, est un précoce en politique. Il cumule 3 mandats de députés et préside le groupe parlementaire du FLN à l’APN depuis 2017, grâce à Djamel ould Abbès.

Il faut dire qu’il n’y a presque pas eu de surprise. Tout a été calculé bien à l’avance. Et l’assemblée plénière élective de ce mercredi 24 octobre courant n'a été qu’une formalité. La veille de son élection, une réunion entre Djamel ould Abbès, les membres du Bureau politique, des vice-présidents et présidents des commissions permanentes du FLN s’est tenue au siège du parti pour donner des consignes claires de vote en faveur du candidat de la nomenclature.


LIRE AUSSI: Algérie: Ahmed Ouyahia prend parti sur la crise de l’APN


De plus, des deux principaux partis au pouvoir, le FLN et le RND, et leurs alliés (MPA et TAJ), se sont entendus pour plébisciter Mouad Bouchareb.

Reste que Saïd Bouhadja maintient toujours sa position et se considère encore comme le président légitime de l’APN, jugeant la plénière qui a élu Mouad Bouchareb comme illégitime.
 
Le 24/10/2018 Par Karim Zeidane