Fermer

Vidéo. Algérie: Djamel Ould Abbès poussé à la porte à cause d'une crise interne au parti présidentiel

Mise à jour le 14/11/2018 à 17h06 Publié le 14/11/2018 à 16h55 Par Mar Bassine

#Politique
Ould Abbes

Djamel ould Abbès, Secrétaire général du FLN.

© Copyright : DR

#Algérie : Djamel Ould Abbès aurait dû se ranger du côté des caciques qui préparent tranquillement le départ de Bouteflika. Sa prise de position dans le conflit ouvert entre Ouyahia et Louh lui vaut d'être démissionné.


Djamel Ould Abbès, secrétaire général du Front de libération nationale, a démissionné de son poste à la tête de la formation politique présidentielle. Selon la presse algérienne, il a eu un malaise hier mardi 13 novembre 2018 et a été hospitalisé dans un hôpital à Alger. "Les médecins lui ont dit qu'il ne peut plus assumer ses fonctions de SG du parti. il a déposé sa démission ce matin", affirme El Watan, qui cite des députés FLN. 


>>>LIRE AUSSI: Algérie: Le Premier ministre ne veut plus être le souffre-douleur de l'entourage de Bouteflika

Actuellement, c'est Mouad Bouchareb, celui qui vient d'être élu à la tête de l'Assemblée nationale populaire (ANP), qui a pris l'intérim de la fonction de SG du parti de Bouteflika. Mais certains réfutent cette version officielle, et affirment qu'il a été purement et simplement poussé vers la sortie. 



"Il a été poussé à la démission", indiquent les sources de Tout sur l'Algérie. Selon le site d'information algérien,"son départ serait en effet lié à une nouvelle crise au sein du FLN après les déclarations de Tayeb Louh sur Ahmed Ouyahia. Djamel Ould Abbès a pris la défense du chef du RND (Ahmed Ouyahia).
Le 14/11/2018 Par Mar Bassine