Fermer

Vidéos. Algérie: un autre portrait de Bouteflika piétiné par des manifestants à Annaba

Mise à jour le 21/02/2019 à 13h24 Publié le 21/02/2019 à 13h22 Par Mar Bassine

#Politique
Vidéo. Algérie: c'est en train de dégénérer à Annaba
© Copyright : DR

#Algérie : Répondant spontanément à appel pour le meeting (improvisé) de Rachid Nekkaz à Annaba, plusieurs centaines de manifestants se sont attaqués aux symboles du régime algérien, scandant le refrain de la colère: “Bouteflika le Marocain, pas de cinquième mandat!”. Les images.

"Vingt ans de Bouteflika réduits à un cadre qu'on écrase", c'est là le commentaire d'un internaute anonyme, qui en dit long, du reste, sur ce qui s'est déroulé hier à la mairie de Annaba, à 500 kilomètres à l'Est d'Alger, après que des manifestants aient montré leur hostilité à un cinquième mandat de Bouteflika. 



Après avoir fait tomber le maire de Khenchela, une ville situéedans les Aurès, l'activiste politique et candidat déclaré à la présidentielle d'avril, Rachid Nekkaz, s'est retrouvé à Annaba hier, mercredi 20 février.

Mais son meeting improvisé s'est transformé en une manifestation, selon le quotidien Liberté Algérie, et les manifestants ont scandé des slogans qui en disent long sur la colère des Algériens devant cette idée de cinquième mandat que cherche à leur imposer l'entourage de Bouteflika.
 
“La lil’ouhda lkhamsa ! ("Non au cinquième mandat!"), “Bouteflika ya l’marouki!" ("Bouteflika le Marocain!"), “Fi Annaba makanche l’kachir ! ("A Annaba, pas de kasher") et “FLN khaouana!" ("FLN, un nid de traîtres"), a crié la foule, très nombreuse hier en début d'après-midi.
 
Une partie des manifestants est ensuite entrée dans les locaux de l'Assemblée populaire communale (la mairie), pour décrocher ce qui symbolise le plus le régime actuel, notamment les portraits de Abdelaziz Bouteflika.

Sur le réseau social Twitter, Habbib Brahma, responsable de la communication de Jil Jadid, a publié une vidéo avec ce titre assez explicite: "Bouteflika: l'humiliation... la déchéance".

 
Rachid Nekkaz la veille, mardi 19 février, était à Khenchela, dans les Aurès, où il avait été accueilli par plusieurs manifestants qui avait également décroché le portrait de Bouteflika.

Cet activiste, et candidat à la présidentielle, qui communique beaucoup à travers les réseaux sociaux, mobilise ses sympathisants surtout grâce aux vidéos qu'il diffuse.

Il est de plus en plus suivi, et pourrait bien faire partie de ceux qui seront appelés à jouer un rôle dans un éventuel changement politique en Algérie. 
Le 21/02/2019 Par Mar Bassine