Fermer

Sahara. La déclaration de Ould Abdel Aziz qui ne plaira ni à Alger ni au Polisario

Mise à jour le 11/04/2019 à 18h31 Publié le 11/04/2019 à 15h06 Par Mar Bassine

#Politique
Mohamed ould Abdel Aziz

Mohamed Ould Abdel Aziz.

© Copyright : DR

#Algérie : Mohamed Ould Abdel Aziz qui prône la neutralité agissante de son pays dans le conflit artificiel créé par l'Algérie n'en est pas moins pragmatique. A quelques mois de son départ de la présidence mauritanienne, il a fait une déclaration fracassante qui ne plaira ni au Polisario ni à l'Algérie.

En effet, dans une interview accordée à Rai Al Yawn, plus précisément au journaliste palestinien Abdel Bari Atwan, Mohamed Ould Abdel Aziz a clairement affirmé que "l'Occident, les Etats-Unis et l'Europe ne veulent pas d'un Etat séparant géographiquement la Mauritanie et le Maroc". 

Est-ce une manière pour le président mauritanien d'ouvrir les yeux à l'Algérie et au Front Polisario sur l'utopie de leur projet d'indépendance des provinces marocaines du sud? On serait tenté de le croire, puisque rien n'explique cette déclaration au détour d'une banale interview. 


>>>LIRE AUSSI: Mauritanie-Algérie: l'idée lumineuse de Nouakchott pour contrer les trafiquants du Polisario

Il convient de rappeler que la Mauritanie est l'unique pays du Maghreb, où les représentants du Polisario peuvent être accueillis par les diplomates. L'entité fantoche ne s'est d'ailleurs pas gênée de parader à Nouakchott lors du sommet de l'Union africaine qui s'y est tenu. 

Evidemment, cette déclaration de Mohamed Ould Abdel Aziz s'inscrit dans la lignée des récents développement concernant le dossier de la coopération entre le Royaume du Maroc et l'Union européenne.

En effet, le parlement de Bruxelles a validé l'accord de pêche entre les deux partenaires, en précisant que les provinces marocaines du Sud en faisait bel et bien partie. 

Le 11/04/2019 Par Mar Bassine