Fermer

Vidéos. Algérie: 26è vendredi, les manifestants annoncent que «la désobéissance civile arrive»

Mise à jour le 16/08/2019 à 18h11 Publié le 16/08/2019 à 17h59 Par Karim Zeidane

#Politique
Manifestations
© Copyright : DR

#Algérie : Les Algériens sont sortis en masse pour un 26e vendredi consécutif de manifestations pacifiques, malgré une forte chaleur et les vacances. Ils ont réitéré leurs revendications, celles du refus d’un dialogue voulu par le système et demandent le départ de Gaïd Salah.

Malgré une forte chaleur, la période traditionnellement consacrée aux vacances et un dispositif sécuritaire impressionnant, les Algériens sont restés mobilisés. 

Et pour le 26e vendredi consécutif, ils sont sortis en masse à Alger, Bouira, Constantine, Oran, Skikda, Béjaia, et bien d’autres villes du pays, pour manifester et réclamer le départ du système et de tous ceux qui l’incarnent, tout particulièrement Ahmed Gaïd Salah, Abdelkader Bensalah et Noureddine Bédoui.



Les manifestants ont, une fois de plus, dénoncé le régime en place et réclamé plus de démocratie et de libertés, en scandant des slogans hostiles à Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense et chef d’état-major de l’armée, avec ces pancartes, notamment: «Ciao Gaïd», «celui qui aime l’armée, qu’il parte en Egypte», etc. 



Les manifestants ont également, et massivement, exprimé leur opposition au «dialogue national» voulu par le système, ainsi qu’aux membres du Panel qui a pour mission de l’initier, dirigé par Karim Younes. Ils ont catégoriquement manifesté leur opposition à cette supercherie, en scandant entre autres slogans «Karim Younes à la poubelle», «Non au dialogue avec la Bande». 




Lors de cette manifestation, les Algériens ont clairement affiché leur volonté d’accentuer la pression sur le régime, et annoncent que «La désobéissance civile arrive».





Le 16/08/2019 Par Karim Zeidane