Fermer

Vidéos. Algérie: scènes d'émeute à Annaba lors de l'arrestation d'un individu par les forces de l'ordre

Mise à jour le 23/05/2020 à 13h05 Publié le 21/05/2020 à 13h45 Par Karim Zeidane

#Politique
émeutes Béjaïa
© Copyright : DR

#Algérie : L’arrestation d’une personne pour «trafic de drogue» a tourné à l’émeute entre forces de l’ordre et la population à Annaba. Face aux jets de pierres et l’usage d’armes blanches, les policiers ont riposté par des tirs de balles en caoutchouc. L’émeute s’est soldée par deux morts et des blessés.

Dans un environnement tendu où toute colère se transforme rapidement en émeute, l’arrestation d’un individu pour «trafic de drogue» à Sidi Amar, à Annaba, s’est transformée rapidement en heurts violents entre population et forces de l’ordre.

Tout a commencé mercredi, vers 18h, lorsque des unités de la police se sont présentées au quartier Sidi Amar d’Annaba, dans l’est de l’Algérie, pour arrêter un trafiquant de drogue, selon la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).


Les forces de l’ordre ont été accueillies par les jets de pierres de 50 à 60 personnes du quartier, armées également d’armes blanches, de harpons, et de pétards. Ces personnes ont tenté d’empêcher l’interpellation. Face aux émeutiers, les policiers ont fait usage de leurs armes en tirant des balles en caoutchouc.


Les violents affrontements se sont traduits par la mort de deux personnes. L’une d’elles a succombé à des blessures causées par un projectile tiré par les forces de l’ordre. Elle est décédée après à son admission aux urgences de l’hôpital Ibn Rochd d’Annaba. On compte aussi des blessés. 


Si la DGSN parle de l’arrestation d’un trafiquant de drogue, dans les vidéos qui circulent, on entend les émeutiers crier «Allahou Akbar» et d’autres slogans du Hirak.
Le 21/05/2020 Par Karim Zeidane

à lire aussi