Fermer

Algérie: le président Abdelmadjid Tebboune de retour en Allemagne pour des soins

Mise à jour le 11/01/2021 à 16h56 Publié le 10/01/2021 à 15h51 Par Le360 Afrique - Afp

#Politique
Tebboune

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune.

© Copyright : DR

#Algérie : Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a dû se rendre dimanche à nouveau en Allemagne pour se faire soigner de complications à un pied à la suite de sa récente contamination par le Covid-19, selon la télévision publique.

Le président algérien, Abdelmadjid Tebboune, est retourné dimanche en Allemagne pour se faire soigner de complications à un pied à la suite de sa récente contamination par le Covid-19, selon la télévision publique.

Le président Tebboune est parti de la base militaire de Boufarik, près d'Alger, où il a été salué par des hauts responsables de l'Etat avant de s'envoler pour Berlin, a précisé la télévision nationale.

Ce retour en Allemagne survient moins de deux semaines après un premier séjour qui l'avait tenu éloigné de l'Algérie pendant deux longs mois.

Aucune précision n'a été divulguée sur la durée du nouveau séjour médical du président algérien en Allemagne.  


LIRE AUSSI: Algérie: rentré précipitamment, Tebboune va devoir retourner en Allemagne pour se faire soigner


Le président Tebboune, âgé de 75 ans, était rentré de Berlin le 29 décembre dernier à l'issue d'une hospitalisation, suivie d'une convalescence, après avoir contracté le coronavirus en octobre à Alger.  

La télévision nationale a diffusé des images du chef de l'Etat dans le salon d'honneur de l'aéroport militaire de Boufarik, près d'Alger, où il a été salué par des hauts responsables de l'Etat avant de s'envoler pour Berlin.

Selon la télévision, Tebboune devait subir ces soins au pied avant son retour en Algérie, mais comme ils ne revêtaient pas un caractère d'urgence, ils avaient été reportés en raison d'engagements du président liés au traitement de certains "dossiers urgents".

Le chef de l'Etat avait dû rentrer impérativement à Alger afin de signer la loi de finances 2021 avant le 31 décembre et de promulguer la révision de la Constitution adoptée par référendum le 1er novembre.
Le 10/01/2021 Par Le360 Afrique - Afp