Fermer

Algérie: le bac sera partiellement refait

Mise à jour le 05/06/2016 à 18h21 Publié le 05/06/2016 à 18h20 Par Karim Zeidane

#Société
bac algérie
© Copyright : DR

#Algérie : Après la polémique, le Premier ministre algérien a tranché. Les candidats inscrits dans les filières des sciences expérimentales vont refaire les examens du Bac dans «certaines matières» à partir du 14 juin courant.

Après les fraudes massives dans l’examen du bac et la polémique qu'elles ont suscitée, le gouvernement algérien a fini par trancher en annonçant que les épreuves concernées par la fraude seront refaites à partir du mardi 14 juin courant. Cette session devrait concerner environ 40% des élèves, notamment ceux des filières scientifiques. Et selon les autorités, les filières touchées par les fuites représentent entre 35 et 45% du total des sujets.

Le ministère de l’Education nationale va détailler les modalités de repassage des épreuves concernées.

Avec cette décision, le gouvernement algérien souhaite préserver la "crédibilité du baccalauréat algérien et asseoir les principes de mérite, d’équité et d’égalité des chances entre tous les candidats".

Rappelons que plus de 850.000 jeunes algériens étaient appelés à passer les épreuves du baccalauréat du 29 mai au 2 juin. Seulement, pour cette année, les épreuves ont été marquées par des rumeurs de fuites massives. Ces fraudes ont concerné sept sujets de la filière sciences expérimentales. Ces sujets, filmés à l’aide d’un smartphone, ont été diffusés via Facebook.

Intervenant sur la question, le Premier ministre algérien, Abdelmalek Sellal, a violemment critique les auteurs des fuites du bac, qualifiant la fraude «d’atteinte à la sécurité de l’Etat».

En attendant, une enquête diligentée par les autorités s’est traduite par l’interpellation d’une trentaine de personnes, retrouvées grâce à leurs adresses IP. Les autorités poursuivent leurs investigations pour connaître l’origine de la fuite.

Le 05/06/2016 Par Karim Zeidane