Fermer

Vidéo. Algérie: le jour où "Tariq Ibn Ziyad" a failli sombrer au large des Baléares

Mise à jour le 14/11/2017 à 13h48 Publié le 14/11/2017 à 12h31 Par Ismail Traoré

#Société
algérie ferries

Le "Tariq Ibn Ziyad".

#Algérie : "Tariq Ibn Ziyad", l'un des navires de la compagnie maritime publique Algérie Ferries, a failli être emporté par les flammes en pleine mer. Il doit son salut à l'intervention de la Protection civile espagnole.

Sans la promptitude de l'opération de sauvetage de la Protection civile espagnole, le navire algérien "Tariq Ibn Ziyad" serait actuellement au fond de la Méditerranée quelque part entre Marseille et les Baléares. En effet, dans la nuit du samedi 11 au dimanche 12 novembre, c'est vers 2h du matin qu'un incendie, à l'origine anodin, s'est déclaré sur le pont garage supérieur. Mais, sans doute à cause de la défaillance des systèmes de sécurité, il s'est rapidement propagé, touchant jusqu'à une quarantaine de voitures. 

Plusieurs passagers ont été admis à l'hôpital après avoir inhalé des émanations toxiques. Le navire a été dérouté vers le port d'Alcudia, au nord de l'île de Majorque et les passagers immédiatement débarqués à cause de l'épaisse fumée qui se dégageait encore à bord, comme le montre la vidéo de la Protection civile espagnole. C'est l'autre navire de l'armateur public, "Al-Djazair II", qui a été appelé à la rescousse pour embarquer les passagers choqués. 



Au niveau d'Algérie Ferries, on minimise l'incident qui aurait pu coûter la vie aux 472 passagers, tout en exagérant le rôle de l'équipage dans la maîtrise des flammes. La communication officielle des autorités algériennes ignore totalement l'aide apportée par les pompiers espagnols. «Cet incendie, qui s’est propagé rapidement, a été maîtrisé grâce à l’intervention rapide et efficace de l’équipage entraîné pour de telles situations d’urgence, appuyé en cela par le bon fonctionnement des systèmes de lutte contre l’incendie à bord», a déclaré un journaliste de Radio Algérie, citant un communiqué d'Algérie Ferries. Mais, sur la page Facebook des pompiers espagnols, les réactions des passagers ont été bien différentes, démentant la version officielle de la compagnie. 




Le 14/11/2017 Par Ismail Traoré