Fermer

Des "milliers de corps de migrants algériens abandonnés" en Espagne

Mise à jour le 31/08/2018 à 11h20 Publié le 31/08/2018 à 11h16 Par Mar Bassine

#Société
Europe: des milliers de corps de migrants algériens abandonnés
© Copyright : DR

#Algérie : Des milliers de dépouilles de migrants "à peau blanche" seraient en souffrance sur la rive nord de la Méditerranée. Un professeur d'université dénonce le silence des autorités algériennes.

C'est hier jeudi dans la matinée que Madjid Boutemeur, ex-professeur à l'Université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou, a tiré la sonnette d'alarme. Selon lui, le gouvernement algérien ferme les yeux sur un véritable drame qui se joue dans la Méditerranée, même au-delà de la mort tragique de milliers de ses fils. 

Dasn un post intitulé "Honte et Tristesse", il livre un descriptif sans équivoque. "Des milliers de cadavres de jeunes à peau blanche sont en souffrance à Alicante en Espagne et dans d'autres villes du Sud de l'Europe et le nombre augmente chaque année. Ils sont en majorité des jeunes Algériens tous morts par noyade dans leur tentative de rejoindre l'Europe dans des embarcations de fortune. Le minimum serait de les identifier et ensuite de les rapatrier pour les restituer à leurs familles respectives. Que fait l'Algérie qui les a poussés à tenter cette aventure?". 

Europe: des milliers de corps de migrants algériens abandonnés
© Copyright : DR

En temps, la publication a été supprimée sur la page du professeur Boutemeur. 



Ce post du professeur Boutemeur confirme le constat que, à côté des routes d'immigration libyenne et tunisienne, celle de l'Algérie est devenue un grand problème pour les pays européens. Néanmoins, le drame humain qui s'y joue devait interpeller les autorités algériennes à plusieurs niveaux. D'abord, en amont, un pays qui figure parmi les plus gros producteurs d'hydrocarbures devait s'éviter cet échec. Car si autant de jeunes Algériens prennent le risque de périr dans la Méditerranée, c'est à cause d'une situation sociale désastreuse. Ensuite, le fait de fermer les yeux sur ces dépouilles et le drame que vivent des milliers de familles n'est pas qualifiable. 


Le 31/08/2018 Par Mar Bassine