Fermer

L'Algérie interdit enfin son espace aérien aux Boeing 737 MAX

Mise à jour le 19/03/2019 à 14h17 Publié le 19/03/2019 à 14h15 Par Le360 Afrique - Afp

#Société
Boeing 737 MAX
© Copyright : DR

#Algérie : L'Algérie a provisoirement interdit mardi son espace aérien aux Boeing 737 MAX, neuf jours après l'accident d'un de ces appareils de la compagnie Ethiopian Airlines, qui a conduit plusieurs pays à prendre une telle mesure, a annoncé le ministère des Transports.

"En application du principe de vigilance", l'Autorité chargée de l'Aviation civile a "suspendu toutes les opérations de vol (survol, décollage et atterrissage)", des Boeing 737-Max 8 et Boeing 737-Max 9 dans l'espace aérien algérien, indique l'agence de presse officielle APS, citant un communiqué du ministère.

Ni la compagnie nationale Air Algérie, ni la compagnie Tassili Airlines, filiale du géant national des hydrocarbures Sonatrach, ne possèdent de 737 MAX.

Le 10 mars, un Boeing 737 MAX 8 d'Ethiopian Airlines s'est écrasé peu après son décollage d'Addis Abeba, entraînant la mort des 157 personnes à bord. C'est le deuxième accident en cinq mois de ce moyen courrier, après celui d'avion de la compagnie indonésienne Lion Air qui s'est écrasé en mer de Java, tuant 189 personnes.


LIRE AUSSI: Crash d'Ethiopian Airlines: Boeing va corriger un logiciel


Les autorités éthiopiennes, comme le Bureau français d'enquêtes et d'analyses (BEA) qui a décrypté les boîtes noires de l'appareil d'Ethiopian, ont fait part de "similitudes claires" entre les deux accidents.

Boeing a annoncé suspendre ses livraisons de 737 MAX, provisoirement interdits de vol dans l'Union européenne, aux Etats-Unis - pays du fabricant Boeing - et dans de nombreux autres pays. Plusieurs compagnies ont également cloué au sol leurs appareils de ce type.
Le 19/03/2019 Par Le360 Afrique - Afp