Fermer

CAN 2019. Algérie: lourde peine pour le supporter ayant brandi une pancarte en Egypte

Mise à jour le 09/07/2019 à 18h35 Publié le 09/07/2019 à 18h33 Par Karim Zeidane

#Société
supporter algérien condamnée Serdouk Samir
© Copyright : DR

#Algérie : Le supporter algérien qui a brandi au Caire, en Egypte, une pancarte sur laquelle est écrit le slogan «Yetnahaw ga3» a été condamné à la prison ferme par la justice algérienne.

Serdouk Samir, le supporter algérien qui avait brandi une pancarte sur laquelle est inscrite «Yetnahaw ga3», un des slogans du mouvement de contestation algérien, a été condamné ce mardi 9 juillet à un an de prison ferme par le tribunal de Dar El Beida d’Alger. En plus, cette condamnation est assortie d’une amende de 50.000 dinars, selon le quotidien El Watan.

L’accusé est condamné pour "exposition de tracts de nature à nuire à l’intérêt national".

Après avoir brandi cette pancarte, le supporter algérien a été arrêté par les autorités égyptiennes avant d’être expulsé vers l’Algérie. Ce mardi 9 juillet, Serdouk Samir a été condamné à une année de prison ferme assortie d’une amende de 50.000 dinars.


LIRE AUSSI: Algérie: 18 manifestants ayant brandi le drapeau amazigh risquent une lourde peine


Le jeune supporter algérien s’était déplacé le 21 juin en Egypte pour soutenir l’équipe nationale algérienne. Il en avait profité pour distiller son message.

Il a été arrêté par les services secrets égyptiens après avoir brandi une pancarte sur laquelle on pouvait lire (en arabe): «La Illaha Illa Allah» (Il n’y a d’autre Dieu qu’Allah.) Yetnahaw ga3 (Qu’ils dégagent tous), Bi Idni Allah (Avec la volonté de Dieu) et «Dawla madania machi askariya» (Un Etat civil et non pas militaire).

Autant de slogans lancés par les manifestants algériens qui résonnent très mal aussi en Egypte où la révolution hante encore le sommet du pouvoir égyptien.
Le 09/07/2019 Par Karim Zeidane