Fermer

Algérie. Coronavirus: le protocole d'hydroxychloroquine commence à porter ses fruits

Mise à jour le 12/04/2020 à 11h08 Publié le 12/04/2020 à 10h58 Par Mar Bassine

#Société
Algérie. Coronavirus: le protocole d'hydrochloroquine commence à donner des fruits

En Algérie, plus de 1600 patients ont reçu ou reçoivent le traitement à l'hydroxychloroquine qui semble avoir des effets positifs.

© Copyright : DR

#Algérie : Désormais, la quasi-totalité des malades algériens est traitée à l'hydroxychloroquine, qui semble avoir un effet très positif sur l'état clinique des patients selon un médecin de Blida, épicentre de la pandémie dans le pays.

Après le niveau de décès anormalement élevé, l'Algérie entreverrait enfin le bout du tunnel grâce à l'hydroxychloroquine.

Abdelhafid Kaidi, médecin du centre hospitalier universitaire (CHU) Frantz Fanon de Blida, ville épicentre de la pandémie de Covid-19 en Algérie, estime que dans quelques jours il y aura une vague de guérison en Algérie.

Selon lui, la plupart des malades internés dans les hôpitaux de la capitale ou de la Ville des roses, surnom de Blida, devraient bientôt rentrer chez eux. Il a affirmé, dans une interview, donnée à la radio publique algérienne, que la majorité des malades ont vu leur état de santé s'améliorer nettement depuis que le protocole à l'hydroxychloroquine et à l’azithromycine a été généralisé.



>>>LIRE AUSSI: Coronavirus. Sénégal: forte hausse des guérisons grâce à l'hydroxychloroquine

Néanmoins, il s'est gardé de citer des tests démontrant une baisse de leur charge virale, l'unique preuve scientifique de l'effet du traitement sur l'état clinique des malades.

En Algérie, depuis le début de la pandémie, et jusqu'à ce dimanche 12 avril, on compte au total 460 patients guéries et 275 décès, pour un total de 1825 personnes atteintes. Pas moins de 1712 patients ont déjà reçu le traitement préconisé par le professeur marseillais, Didier Raoult.

Selon le quotidien El Watan, l'Algérie disposerait d'un stock de 113.000 boîtes d'hydroxychloroquine et a également lancé des commandes de 7 tonnes de matières premières auprès des producteurs indiens ainsi que de 300.000 boîtes, notamment auprès du laboratoire Sanofi. Si tel est le cas, il y aura de quoi largement faire face à l'épidémie.
Le 12/04/2020 Par Mar Bassine