Fermer
#Culture

Burkina Faso: Afissata Coulibaly propose un captivant spectacle de clown aux Ouagalais

#Autres pays : Afissata Coulibaly est une conteuse professionnelle burkinabè. Artiste multigenre, elle promeut l’unique spectacle de clowns du Burkina Faso.

Afissata Coulibaly, comédienne, conteuse, metteur en scène et formatrice, promeut l’unique spectacle de clowns de Ouagadougou. La particularité de son spectacle réside aussi dans le fait qu’il est focalisé sur le jeune public (3-6 ans).

C’est cette particularité qui lui a permis d'être reconnue par ses pairs au Burkina Faso et dans la sous-région, et de jouer dans toutes les écoles françaises d’Abidjan, en Côte d’Ivoire. Jusque-là, le concept marche très bien, assure-t-elle.

>>> LIRE AUSSI : Vidéo. Burkina Faso: démocratiser les spectacles grâce au théâtre ambulant

«Je veux faire quelque chose de différent. Et j’ai eu la chance de faire le clown à l’école. Je me suis donc basée sur ça pour avoir un tel spectacle. Je me suis aussi focalisée sur le jeune public parce qu'il n’a pas de spectacle en tant que tel», explique Coulibaly.

Dans «Afi la clown», un numéro qu’elle a récemment présenté sur la scène du Café Théâtre, à Ouagadougou, elle est restée fidèle au concept de clown à travers un personnage qu’elle a imaginé. Celui-ci avait un objectif, celui de cuisiner un bon repas pour les spectateurs. Mais, malheureusement, il n’y arrivera pas, à force de multiplier les obstacles, les gaucheries.

>>> LIRE AUSSI: Sénégal. Réouverture des salles de spectacles après six mois de fermeture

Chérine Soulga, jeune spectatrice, en a eu pour son compte. «J’ai suivi le spectacle. J’ai aimé. Le clown voulait préparer le repas le plus bon du monde», résume-t-elle.

Le jeu sur scène du clown, selon Coulibaly, allie théâtre, conte, mime, etc. Un beau mélange de genres qui confère à son spectacle une singularité. Quelque chose qu’elle s'efforce de perpétuer, notamment par la transmission.

«C’est une forme de farce que le clown utilise généralement dans les spectacles. Son histoire est surtout jalonnée d’obstacles et c’est ce que nous mettons plus en valeur ici, pour monter nos actions de tous les jours. Nous faisons souvent les choses avec maladresse, si bien qu’on passe à côté de notre objectif», explique Charles Tiendrebeogo, metteur en scène du spectacle «Afi la clown».

Forte du succès des premiers spectacles, l’artiste, lauréate de l’Ecole supérieure de théâtre Jean-Pierre Guingané de Ouagadougou, promet d’en créer de nouveaux.
Le 10/06/2022 Par notre correspondant à Ouagadougou- Jean-Paul W. Ouédraogo