Fermer

La Chine veut booster ses échanges commerciaux avec l’Éthiopie

Publié le 18/03/2016 à 19h11 Par Ismail Ben Baba

#Economie
Chine-Ethiopie
© Copyright : DR

#Autres pays : Le géant asiatique souhaite passer à une vitesse supérieure en ce qui concerne ses échanges commerciaux avec l’Éthiopie, un de ses plus fidèles alliés sur le continent africain.

Kiosque le360afrique: C’est le quotidien The Ethiopian Herald qui évoque ce sujet dans sa publication du 17 mars via son site internet. Ainsi, revenant sur la sortie médiatique, en début de semaine, de l’ambassadeur de Chine à Addis-Abeba, le journal souligne qu’en dépit de la tendance haussière que connaît la coopération économique entre les deux pays ces dernières années, les échanges commerciaux restent en deçà du potentiel et des attentes.

C’est pour cela d’ailleurs que La Yifan, ambassadeur de Chine en Éthiopie a tenu à préciser lors de cette sortie médiatique que son pays envisage de booster son commerce, ses investissements et sa coopération bilatérale avec l’Éthiopie, une puissance émergente dans la région de l’Afrique de l’Est.

Notons que la Chine est le plus grand partenaire commercial du pays. Les échanges commerciaux entre les deux pays ont enregistré une croissance de 12% pour s’établir à environ 500 millions de dollars cette année.

La Yifan a insisté sur le fait que son pays est en quête d’opportunités pouvant accroitre les échanges avec l’Éthiopie. Mais pour ce faire, note The Ethiopian Herald, l’Éthiopie doit capitaliser sur ses exportations, notamment en matière de valeur ajoutée, pour profiter de ce grand marché chinois, à fort potentiel.

Soulignons que La Yifan a réaffirmé l’engagement de son pays de travailler étroitement avec l’Éthiopie pour trouver des secteurs clés pouvant continuer à soutenir la croissance.

Rappelons que l’Empire du milieu considère l’Éthiopie comme l’un de ses plus fidèles alliés en Afrique. D’ailleurs, pour sa première visite officielle sur le continent, dès sa prise de fonction en tant que Premier ministre de Chine, Li Keqiang avait choisi Addis-Abeba comme première étape de sa tournée africaine en mai 2014.

C’est Pékin qui finance la construction de la nouvelle Zone économique spécial (ZES) du pays, qui devrait voir le jour en 2020 à 18 km de la capitale, Addis-Abeba.

Le budget de la mise en place de cette ZES, qui devrait permettre la création de 50.000 emplois, est estimé à 400 millions de dollars. Et c’est Exim Bank, la banque chinoise pour l’import et l’export, qui fournira la totalité de l’enveloppe. Ce qui témoigne de la solidité de la coopération entre les deux pays.

L’Éthiopie, avec une population estimée à 96 millions d’habitants, est le deuxième pays le plus peuplé du continent africain, après le Nigéria. Il va sans dire que ce pays représente un marché important pour la Chine.

Le 18/03/2016 Par Ismail Ben Baba