Fermer

La RD Congo sollicite le FMI et la Banque mondiale pour des ajustements budgétaires

Publié le 15/04/2016 à 18h51 Par Abdelkrim Sall

#Economie
Banque mondiale-FMI
© Copyright : DR

#Autres pays : Henri Yav Mulang, ministre congolais des Finances, est à Washington où il serait en discussion avec des experts de la Banque mondiale et du FMI pour obtenir des ajustements budgétaires. La RD Congo fait face à la baisse des recettes d’exportation des mines.

Kiosque le360afrique: La RD du Congo compte sur un concours du FMI et de la Banque mondiale pour une maitrise de sa situation économique, aujourd’hui, mise à rude épreuve par un repli de ses recettes d’exportations.

Le site d’information lephareonline.net précise que le ministre des Finances, Henri Yav Mulang, discute avec des responsables et experts des institutions de Bretton Wood des possibilités d’appui à l’économie congolaise.

Une fois obtenus, ces ajustements budgétaires devraient permettre à l’économie congolaise de faire face aux chocs de l'affaiblissement des recettes d’exportation de ses produits miniers, la principale source d’alimentation des caisses nationales. Les responsables congolais présents à Washington ont fait observer que le secteur minier tourne au ralenti, d’où la fermeture d’une trentaine de sociétés minières.

L’appui budgétaire des institutions de Bretton Wood est «fort attendu» par le gouvernement congolais en vue de l’accompagnement des réformes amorcées pour la croissance économique inclusive et la réduction de la pauvreté. Pour rappel, le taux de croissance, situé autour de 9,5% en 2014, a connu un sérieux recul pour se situer aux alentours de 7% en 2015.

Conséquence de ce ralentissement de la croissance et surtout de la baisse des recettes d’exportation, les liquidités en devises ont fortement diminué au point que les réserves internationales ne représentent plus que 5 semaines d’importations au lieu de 8 semaines en 2014 et 9 semaines en 2013.

Le 15/04/2016 Par Abdelkrim Sall