Fermer

Kenya: des mesures incitatives pour booster le tourisme

Publié le 17/04/2016 à 12h17 Par Le360 Afrique - MAP

#Economie
Kenya
© Copyright : DR

#Autres pays : Le Kenya table sur une croissance comprise entre 20 et 30% en 2016 des arrivées de touristes. Outre les investissements entrepris, l’Etat table sur des mesures incitatives et une politique offensive de promotion dans plusieurs marchés.

Le Kenya compte redynamiser son secteur touristique et table sur une croissance des arrivées de l’ordre de 20 à 30% en 2016. Pour cela, le pays compte sur les importants investissements réalisés en 2015 au niveau du secteur touristique, un des moteurs de l’économie kenyane. Par ailleurs, le gouvernement a lancé un vaste projet d’amélioration des infrastructures routières et aéroportuaires afin de faciliter l’accès et les déplacements au Kenya. 

Outre les investissements, deux mesures phares sont prises. D’abord, il a mis en place tout un paquet de mesures incitatives. Parmi celles-ci figurent, Il s'agit de la gratuité du visa pour les enfants de moins de 16 ans à partir du 1er février 2016 et pour une durée indéterminée, les frais d’entrées aux parcs nationaux vont être exonérés de la TVA et seront désormais à 60 dollars (au lieu de 90 dollars) pour la prochaine année fiscale 2016/2017.

En outre, depuis le début de l'année en cours, le ministère du Tourisme a lancé une mesure incitative valable jusqu’au 30 juin 2018, ayant pour but d’accroître les arrivées de touristes sur la côte kényane. Cette mesure d’une valeur de 1,2 milliard de shillings est accordée aux compagnies aériennes qui souhaitent affréter un vol vers Mombasa et/ou Malindi sur une durée de 2 ans. La compagnie aérienne sera exonérée de la redevance d’atterrissage, et recevra la somme de 30 dollars par passager transporté.

Ensuite, une politique offensive de promotion est menée auprès de plusieurs marchés émetteurs, particulièrement l’Allemagne.

Ces mesures ont porté leur fruit. Selon le ministre du Tourisme kenyan, Najib Balala, les arrivées touristiques ont progressé de 18% durant le premier trimestre 2016.

Pour assurer une redynamisation à court et long terme du secteur touristique, miné par les effets de l’insécurité depuis 2 ans, une stratégie de 10 ans sera mise au point.

Enfin, en 2015, les arrivées ont chuté de 13% par rapport à l’année précédente, pour s'établir à 748.771 touristes, contre 861.396 visiteurs en 2014, selon les chiffres du Conseil national du tourisme qui notent une baisse des gains du secteur à 87 milliards shillings contre 93 milliards enregistrés en 2014.

Le ministre kényan du Tourisme croit fermement que son pays pourrait atteindre les 3 millions de visiteurs dès 2017 avec la dynamisation du secteur qui représente 11% du PIB et assure 9 à 10% de l'emploi national.

Le 17/04/2016 Par Le360 Afrique - MAP