Fermer

Tchad: l’Etat décaisse 65 milliards de FCFA pour payer sa dette intérieure

Publié le 29/04/2016 à 19h18 Par Abdelkrim Sall

#Economie
tchad
© Copyright : DR

#Autres pays : L’Eat tchadien a entrepris une vaste opération de paiement de sa dette intérieure. Pour la première phase, un montant de 65 milliards de FCfa a été décaissé pour solder le règlement de toute facture dont le montant de la créance est inférieur ou égal à 7 millions de FCFA.

Kiosque le360 afrique: Le gouvernement tchadiens s’est engagé dans un processus de remboursement de la dette intérieure du pays. Une décision saluée par les opérateurs économiques. Cette opération intervient un peu plus de 2 mois après les visites des patrons du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque africaine de développement (BAD) au cours desquelles il a été beaucoup question du remboursement de la dette inérieure dont le poids plombe l'économie tchadienne. 

L’opération de remboursement de la dette se fera en deux tranches. La première étape de paiement de la dette intérieure concerne les créanciers ayant une facture inférieure ou égale à 7 millions de FCFA (10.671 euros), l’État a débloqué plus de 65 milliards de FCFA (100 millions d’euros). Pour ce qui concerne la deuxième vague, elle devrait suivre avec les factures inférieures ou égales à 100 millions de FCFA, précise tchadinfos.com.

Un responsable de l’opération de payement de la dette intérieure, cité par la même source, confie que depuis plus de deux jours, il n’a reçu qu’un seul dossier à traiter. Cela suppose, à son avis, qu’une grande partie des créanciers concernés par la première vague est à sa phase finale.

Le site d’information tchadien relève, par ailleurs, qu’à la Banque commerciale du Tchad, il est difficile d’avoir les statistiques notamment du montant déjà payé et le nombre des créanciers. Mais les responsables en charge de cette opération soutiennent que la banque traite les dossiers en fonction de ce qui est envoyé par le notaire. Concernant le montant exact de la dette intérieure du Tchad, les avis divergent. Si le gouvernement estime sa dette à plus de 200 milliards, le patronat, de son côté, parle de plus de 800 milliards de FCFA.

Le 29/04/2016 Par Abdelkrim Sall

à lire aussi