Fermer

Cameroun: Bolloré promet de co-investir 224 milliards de F Cfa dans le rail

Publié le 19/05/2016 à 18h20 Par Abdelkrim Sall

#Economie
rail camerounais
© Copyright : DR

#Autres pays : Camrail, la filiale camerounaise du groupe Bolloré qui exploite le réseau ferroviaire du Cameroun, annonce un investissement de 224 milliards de francs Cfa (341,46 millions d'euros) au niveau du secteur ferroviaire camerounais. Cette enveloppe sera co-financée avec le gouvernement.

Kiosque le360 afrique: Le groupe Bolloré, titulaire de concessions ferroviaire et portuaire au Cameroun, a profité de la tenue à Yaoundé, la capitale du pays, de la conférence économique internationale baptisée «Investir au Cameroun, terre d’attractivités», pour dévoiler les investissements qu’il entend réaliser à partir de cette année. L’information est relayée par les médias camerounais, dont le portail investiraucameroun.com d'«Investir au Cameroun».

A en croire le site, qui rapporte des déclarations de responsables du groupe français de logistique, «Camrail, la filiale du groupe Bolloré qui exploite le réseau ferroviaire du Cameroun dans le cadre d’une concession depuis 15 ans, va co-financer avec le gouvernement un plan d’investissement 2016-2020 d’un montant total de 224 milliards de francs Cfa».

Ce plan va permettre, entre autres, «de renouveler 500 km de voie ferrée et le lancement de nouveaux services voyageurs sur les lignes de chemin de fer Yaoundé-Douala et Douala-Kumba», ajoute le portail.

Impliqué dans de nombreux secteurs d’activités au Cameroun, le groupe Bolloré, à travers la Société d’exploitation des parcs à bois du Cameroun (SEPBC), concessionnaire du parc à bois du port de Douala, a aussi annoncé pour cette année «un investissement d’un montant de 5 milliards de francs Cfa pour permettre d’augmenter les cadences de livraison au parc à bois du port de Douala», relaie-t-on depuis le Cameroun.

En outre, Douala international terminal (DIT), autre entreprise contrôlée par le groupe Bolloré en partenariat avec APMT et Maersk, annonce, sur la période 2016-2017, l’acquisition d’une 3e portique de quai sur le terminal à conteneurs. Cet équipement sera opérationnel «au premier trimestre de l’année 2017», et sera construit en Chine par ZPMC, présenté comme le leader mondial de la construction d’outils portuaires.

Le 19/05/2016 Par Abdelkrim Sall