Fermer

Togo: un «open-sky» lancé avec le Burkina Faso

Publié le 10/06/2016 à 12h34 Par Souleymane Baba Toundé

#Economie
Open Sky
© Copyright : DR

#Autres pays : Le Togo joue la carte de l’ouverture dans son secteur aérien. Le gouvernement de ce pays d’Afrique de l’ouest vient de finaliser un important accord open-sky avec le Burkina Faso. Un partenariat assez inédit dans la région.

Kiosque le360 afrique: C’est pour se conformer aux recommandations de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) que les deux pays ont en effet concrétisé, hier jeudi, deux accords dans le domaine du trafic aérien. «Le premier porte sur la libéralisation du trafic tandis que le second est relatif aux opérations de sauvetage en cas de crash», selon le journal électronique republicoftogo.com.

La publication revient largement sur les termes de ce nouveau partenariat dans le secteur du transport aérien. «L’accord Open Sky entre les deux pays permet aux compagnies de jouir de toutes les routes et de l’espace aérien sans limitation de fréquence ni de capacité», explique le site d’information, rapportant les propos du ministre togolais des Transports, Ninsao Gnofam.
Pour son homologue du Burkina Faso, Souleymane Soulama, il s’agit surtout de souligner le «caractère intégrateur d’une telle démarche».

Ces accords prennent en compte l’évolution du transport aérien dans la sous-région. Ils vont stimuler la concurrence et garantir une meilleure sécurité aux passagers, selon les deux parties.

Pour le site Koaci.com, ces accords prennent en compte l’évolution du transport aérien dans la sous-région. Pays frontaliers, le Togo et le Burkina Faso sont membres de plusieurs organisations d'intégration sous-régionale dont la CEDEAO et l'UEMOA.

Ce partenariat intervient au moment où les compagnies de la région connaissent des croissances importantes en termes de trafic. Les flottes aussi évoluent. Le dernier acte en date est celui de la compagnie panafricaine Asky Airlines. Elle vient de se faire livrer son tout premier Boeing 737-800 Nouvelle génération (NG) qui opèrera à partir de Lomé, la capitale togolaise, qui est aussi le hub opérationnel de la compagnie. D’une capacité de 165 places, ce monocouloir desservira la liaison directe Lomé-Dakar.

Le 10/06/2016 Par Souleymane Baba Toundé