Fermer

Nigéria: la dévaluation du Naira autorisée pour attirer les investisseurs

Publié le 17/06/2016 à 12h03 Par Souleymane Baba Toundé

#Economie
naira
© Copyright : DR

#Autres pays : Au Nigéria, la dévaluation du Naira, la monnaie nationale, domine largement les sujets dans la presse locale et internationale en cette fin de semaine. La décision, inédite, vient d’être annoncée par la Banque centrale du pays comme partie intégrante de sa nouvelle politique monétaire.

Kiosque le360 afrique: La Banque centrale du Nigeria (CBN), a ouvert la voie, mercredi 15 juin courant, à la dévaluation du naira afin de rassurer les investisseurs étrangers dans une période de turbulences économiques. La décision a eu l’effet d’un séisme dans le monde des affaires mais aussi dans toute la sous-région. Selon plusieurs journaux locaux, cette mesure, prévue pour entrer en vigueur dès ce lundi 20 juin.

Elle vise à augmenter les rentrées de devises étrangères. «Le moment est propice pour restaurer les mécanismes d’ajustements automatiques du taux de change, avec la réintroduction d’un taux interbancaire flexible sur le marché», a expliqué Godwin Emefiele, le gouverneur de la Banque centrale du Nigéria, cité par uk.reuters.com.

Il faut savoir, selon Lemonde.fr, que «la chute des cours mondiaux du pétrole, qui compte pour environ 70% des revenus de l’Etat et 90% des réserves de devises étrangères du Nigeria, a plongé la première économie d’Afrique dans une crise économique et financière sans précédents».

Ainsi, selon le patron de la Banque centrale nigériane, le marché monétaire nigérian «doit opérer comme une structure unique à travers une fenêtre interbancaire autonome». Le taux de change va être désormais purement dicté par le marché. Mais le responsable n’a pas donné tous les détails de mise en œuvre de cette décision.

Rendez-vous a été donné pour le moment au mercredi 22 juin prochain pour donner les détails de cette nouvelle politique monétaire. Sa mise en application, elle, est prévue pour le 20 juin prochain.

Dans un contexte de reprise relative des cours de l’or noir, un média électronique local rapporte que «la Banque centrale du Nigéria, qui maintenait inchangé le taux de change du Naira vis-à-vis du dollar, a pris l’option de la dévaluation pour rassurer les investisseurs étrangers".

Des médias locaux rapportent aussi que plusieurs observateurs et analystes financiers ont applaudi la décision prise par l’institution financière, estimant que cette mesure allait attirer des investissements étrangers dont le pays a grandement besoin.

Le 17/06/2016 Par Souleymane Baba Toundé

à lire aussi