Fermer

Union Africaine cherche financement désespérément

Publié le 17/07/2016 à 17h17 Par Mar Bassin N'diaye

#Economie
Union Africaine

Union africaine.

© Copyright : DR

#Autres pays : Une taxe de 0,2% sur les importations pourrait être instaurée. C'est ce que propose le Rwandais Daniel Kaberuka, ancien président de la BAD, mandaté pour proposer une solution de financement.

L'ensemble continental recherche activement un système de financement pérenne par ses propres membres. Ainsi, l'ancien président de la Banque africaine de développement (BAD) a été mandaté pour formuler une proposition capable d'assurer à l'Union africaine une autonomie financière. A Kigali, où se déroule le sommet de l'UA, il vient de rendre sa copie, après plusieurs mois consacrés au sujet.

Ainsi, il propose d'instaurer une taxe de 0,2% sur les importations de bien et services. Cela devrait permettre de collecter quelque 1,2 milliard de dollars par an à partir de 2017. Cela permettrait ainsi à l'Union de couvrir ses programmes qui représentent 3 quarts de cette somme et le Fonds sécurité et paix pour le quart restant.

Jusqu'à ce jour, l'Union africaine compte sur les aides pour couvrir ses charges. Ce qui exaspère certains chefs d'Etat.

Actuellement, les États africains versent pratiquement leurs cotisations à leur guise. Il y a bien longtemps que l'Union africaine a renoncé à procéder au recouvrement régulier des contributions fixées pour chaque membre.

Le 17/07/2016 Par Mar Bassin N'diaye