Fermer

Finance islamique: le Togo émet 150 milliards de Fcfa de sukuks

Publié le 22/07/2016 à 13h01 Par Mar Bassine

#Economie
Adji Otèth ayassor, le ministre d'Etat

Adji Otèth Ayassor, le ministre togolais des Finances

© Copyright : DR

#Autres pays : Le gouvernement togolais cherche à lever 150 milliards de Fcfa, à travers des obligations compatibles avec les principes islamiques. Il offre un taux de 6,5% de rendement, au moment où les taux d’intérêt sont négatifs en Europe.

En Afrique de l’Ouest, la finance islamique a visiblement la cote. Après Abidjan et Dakar, Lomé devient la troisième capitale de la sous-région à recourir à ce mode de financement.

Le Togo chercher à lever 150 milliards de Fcfa, soit 229 millions d’euros, sous forme de sukuks. Il s’agit ainsi de 15 millions d’obligations compatibles avec les principes islamiques, d’une valeur nominale de 10.000 Fcfa. La souscription est ouverte depuis ce 20 juillet 2016, sur une durée de trois semaines.

Au moment où les taux d’intérêt sur les marchés européens sont négatifs, l’emprunt togolais devait être rémunéré à 6,5%, pour une maturité de 10 ans. L’opération est pilotée par la Banque islamique de développement (BID) à travers sa filiale, Islamic corporation for the development of the private sector. Cette dernière travaille avec SGI, Africaine Bourse, filiale de la marocaine Attijariwafa Bank, Coris Bourse, Ecobank development corporation, la Société de gestion et d’intermédiation du Togo et BOA capital securities du groupe marocain BMCE Bank of Africa qui agiront comme co-chefs de file du syndicat de placement.
Le 22/07/2016 Par Mar Bassine

à lire aussi