Fermer

Aérien: les 5 grandes compagnies africaines les plus présentes sur le continent

Mise à jour le 01/08/2016 à 02h08 Publié le 31/07/2016 à 16h54 Par Moussa Diop

#Economie
compagnies aériennes
© Copyright : DR

#Autres pays : Le trafic aérien en Afrique devrait croître de 6,2% sur les dix prochaines années. Les grandes compagnies aériennes africaines affûtent leurs armes pour contrôler le marché. Cinq d’entre elles, disposant de flottes relativement importantes et de réseaux denses, sont bien positionnées.

Le transport aérien en Afrique connaît une croissance solide et les prévisions sur l’évolution du trafic aérien sont optimistes. Selon les projections, il devrait évoluer de 6,2% par an en moyenne pour les 10 prochaines années. Outre la bonne santé des économies africaines, avec un taux de croissance du PIB de près de 5% depuis cinq ans et une classe moyenne grandissante, cette croissance devrait être tirée par l’évolution des habitudes de voyages en liaison avec le développement du tourisme africain.

Autant de facteurs qui contribuent au développement du transport aérien au sein du continent et qui ravive la compétition entre les compagnies de transport du continent.

Pour capter cette clientèle, les transporteurs aériens africains se livrent une rude concurrence. L’accent est surtout mis sur deux facteurs fondamentaux : l’augmentation des flottes avec l’acquisition de nouveaux appareils et l’extension des réseaux.

Cinq compagnies se sont relativement bien implantées et dominent le marché africain.

- Ethiopian Airlines 

En se basant sur les critères de flottes, de destinations couvertes au niveau du continent et de voyageurs transportés, Ethiopian Airlines serait incontestablement la première compagnie africaine. Même en ce qui concerne le nombre de voyageurs transportés (en 2014, la compagnie avait transporté 6 millions de voyageurs), elle devrait ravir la première position à South african airlines (SAS). A fin 2015, la compagnie éthiopienne exploitait 79 avions de transport de voyageurs et 8 cargos. Elle a aussi lancé une commande de 40 autres appareils et se targue de disposer de la plus jeune flotte du continent.

En matière de dessertes, sur un total de 95 destinations au niveau mondial, la compagnie éthiopienne couvre 50 villes dans 32 pays africains, soit le premier réseau du continent. 

A cela, il faut ajouter qu'Ethiopian Airlines compte deux filiales en Afrique : Asky (Afrique de l’ouest) et Malawian Airlines (Afrique australe). Elle négocie des partenariats capitalistique et stratégique  avec la compagnie ghanéenne et veut faire de Kinshasa un hub pour la Chine. De quoi conforter sa position de leader du transport aérien du continent.

Et pour accentuer sa position de leader, Ethiopian Airlines a adopté une «Vision 2025» où l’Afrique et l’Asie sont au cœur de son développement. L’objectif est d’atteindre 150 appareils en exploitation à l’horizon 2025.

- EgyptAir

A fin juin 2015, EgyptAir comptait une flotte de 74 avions long, moyen et court courriers. Avec sa flotte, la compagnie aérienne égyptienne assurait la desserte de 76 destinations dans le monde. En 2014, elle avait transporté 7,4 millions de passagers, talonnant de près South african airlines.

Toutefois, sur le continent africain, EgyptAir, plus tournée vers le Moyen-Orient, l’Asie et l’Europe, est encore faiblement présente sur le continent. Elle n’assure qu’une quinzaine de destinations.

Toutefois, la compagnie égyptienne compte se développer sur le continent et y déployer une partie de la flotte qui sera acquise. EgyptAir est engagée dans un programme de développement visant à porter sa flotte à 105 appareils à la clôture de l’exercice 2020-2021. Avec cette flotte, elle peut concurrencer Ethiopien airlines en tant que hub devant relier l’Afrique au Moyen-Orient et l’Asie.

-Royal Air Maroc

Après sa restructuration, Royal Air Maroc renoue avec la croissance et le développement. Face à une rude concurrence des low cost européens depuis l’accord de ciel ouvert signé en 2005 avec l’Union européenne, le transporteur marocain fait le pari de l’Afrique en faisant de Casablanca un hub pour le continent. L’accent est mis sur le développement du réseau africain pour drainer le flux des voyageurs du continent vers le reste du monde, plus particulièrement vers l’Europe et l’Amérique. La RAM jouit d’un bon positionnement pour jouer ce rôle de relai entre l’Afrique et ces destinations.

Avec une flotte de 54 avions et 22 commandes en cours, la compagnie marocaine ambitionne de porter la taille de sa flotte au rang des plus grandes compagnies du continent.

Et en matière de desserte, la RAM totalise actuellement 92 destinations dans le monde. Au niveau du continent, elle dessert 35 villes dans 32 pays et figure ainsi dans le trio des compagnies desservant le plus grand nombre de villes au niveau du continent. La RAM projette d’ouvrir de nouvelles lignes aériennes pour accroître son maillage du contient en ciblant désormais l’Afrique de l’Est.

La compagnie a transporté en 2014-2015 un peu plus de 6,08 millions de voyageurs dont plus de 1,2 million à destination du continent, ce qui pèse autour de 25% du chiffre d’affaires de la compagnie.

- Kenya Airways

C’est l’une des compagnies les plus présentes sur le continent. Avec 57 destinations couvertes dans 42 pays dans le monde, Kenya Airways dessert 47 villes africaines dans 34 pays.

Toutefois, contrairement à d’autres compagnies africaines qui investissent dans l'extension de leur flotte, la compagnie kenyane est engagé dans un processus de restructuration et cherche un partenaire stratégique pour assurer sa survie et son développement. Elle est également handicapée par une flotte de seulement 44 appareils

A noter que le capital de la compagnie est détenu à hauteur de 26,7% par le groupe Air France-KLM et à 29% par l’Etat kenyan. Les autorités kenyanes cherchent un partenaire stratégique pour développer la compagnie qui fait face à la puissance d’Ethiopian airlines.

- South Africain airways

Considérée comme la première compagnie en Afrique en termes de nombre de voyageurs transportés en 2014, la compagnie sud-africaine perd du terrain sur continent dans le sillage des difficultés qu’elle traverse et de la concurrence des grandes et petites compagnies aériennes. Elle souffre aussi de la taille de sa flotte. La compagnie ne compte que 53 appareils en services pour 42 destinations, dont seulement 24 en Afrique.


A côté de ces compagnies fortement présentes dans le continent, d’autres affirment leur volonté de développement. C’est le cas notamment d’Air Algérie qui dessert une dizaine de pays actuellement et qui compte, dans le sillage de la nouvelle politique algérienne à destination de l’Afrique, développer son réseau.
Disposant d’une flotte de 55 avions et couvrant 74 destinations dans le monde, Air Algérie affiche sa volonté de faire d’Alger un hub pour l’Afrique. Ainsi, entre 2015 et 2016, une dizaine de nouvelles destinations sont annoncées.

Au delà, les compagnie aériennes du continent devront faire face à une présence plus soutenue de compagnies plus solides et puissantes qui s’arrogent de l’essentiel du trafic entre le continent et le reste du monde dont Turkish Airlines et Emirates.
Le 31/07/2016 Par Moussa Diop