Fermer

Burkina Faso: la Foire internationale de Bobo-Dioulasso ouvre ses portes le 25 mars

Mise à jour le 16/03/2017 à 20h11 Publié le 16/03/2017 à 20h10 Par notre correspondant à Ouagadougou Ibrahima Zallé

#Economie
Burkina Faso  6e édition de la Foire internationale de Bobo-Dioulasso  Du 25 mars au 1er avril 2017

FIBO:Une vitrine de l’agroalimentaire dans la sous-région

© Copyright : DR

#Autres pays : «Industrie agroalimentaire: professionnalisation des acteurs pour une Afrique émergente». C’est autour de ce thème que va se tenir du 25 mars au 1er avril 2017 à Bobo-Dioulasso, la 6e édition de la FIBO.

La foire de promotion des produits agroalimentaires initiée en 2007 par le Groupe de recherche et d’action sur le développement intégré (GRADI) et par l’agence OFIS (organisation, forum inter-services), poursuit son bonhomme de chemin.

Les acteurs de cette foire poursuivent l’objectif de faire de Bobo-Dioulasso, la capitale économique du Burkina, un pôle d’affaires et de croissance. Pour ce faire, les professionnels de la filière agroalimentaire des pays de l’UEMOA et de la CEDEAO se rencontreront du 25 mars au 1er avril 2017 à Bobo-Dioulasso, pour non seulement la promotion de leurs produits mais aussi et surtout pour des échanges entre professionnels du secteur.

En outre, une semaine durant, entre expositions-ventes, conférences, excursions touristiques ; les acteurs de la filière agroalimentaire des pays de la sous-région vont communier avec des milliers de visiteurs.

Installée sur le site de la Semaine nationale de la culture (SNC) à Bobo-Dioulasso, cette foire connaît chaque année la participation d’exposants venus de plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest dont le Togo, le Ghana, le Benin, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Niger ainsi que certains pays de l’Afrique centrale dont le Congo-Brazzaville.

Selon le comité d’organisation, pour la 6ème édition, il y aura également des exposants venus du Pakistan. Aussi le Port autonome de Cotonou dit prendre part à ce grand rendez-vous agroalimentaire. Un plateau est également réservé à des institutions de recherche scientifique et technologique.

Une vitrine de l’agroalimentaire dans la sous-région, la foire permet aux visiteurs de s’acheter toutes sortes de produits locaux allant des légumes et fruits aux produits de la pharmacopée traditionnelle et aussi le textile.
 
Le 16/03/2017 Par notre correspondant à Ouagadougou Ibrahima Zallé

à lire aussi