Fermer

Burkina Faso La nouvelle usine aurifère de Nord Gold promet 64 milliards de F CFA à l’Etat

Mise à jour le 17/03/2017 à 19h39 Publié le 17/03/2017 à 19h32 Par notre correspondant à Ouagadougou Ibrahima Zallé

#Economie
Burkina Faso La nouvelle usine aurifère de  Nord Gold promet 64 milliards de F CFA à l’Etat

La troisième unité de production d’or de Nord Gold au Burkina Faso après l’acquisition des actifs de la SOMITA S.A en 2007

© Copyright : DR

#Autres pays : L’entreprise Nord Gold a procédé, jeudi dernier, à l’inauguration d’une usine de production d’or, à Bouly dans la commune rurale de Mané (Centre-nord), localité située à 150 km de Ouagadougou. 3e usine pour la Nord Gold, elle permettra à l’Etat burkinabè d’engranger 64 milliards de FCFA.

Les mines continuent de soutenir l’économie du Burkina Faso et occupent une place importante dans la balance commerciale malgré les crises qui secouent le pays. Avec l’axe 3 du Plan national de développement économique et social (PNDES), le Burkina Faso s’est résolument lancé dans la dynamisation des secteurs générateurs d’emplois. Jeudi 16 mars 2017, une usine de traitement d’or de Bissa Gold à Bouly a été inaugurée dans la commune rurale de Mané (Centre-nord).

Selon Louw smith, représentant du groupe Nord Gold au Burkina, cette usine de Bouly dont le coût de réalisation se chiffre à 73 milliards de CFA aura une durée de vie de 10 ans et produira à terme 41 tonnes d’or métal soit 120 mille onces d’or par an. Outre l’amélioration de la balance commerciale et de la balance des paiements, l’usine de production de Bouly renforcera le budget de l’Etat d’un montant plus de 64 milliards de francs CFA durant 10 ans au titre des dividendes auxquels s’ajoutera certainement de redevances minières et des impôts .

Avec l’insécurité qui règne dans le grand Nord du pays, le tout nouveau ministre des Mines et des carrières, Oumarou Idani a tenu à rassurer le groupe Nord Gold et les autres investisseurs en certifiant que le gouvernement mettra tout en œuvre pour garantir de meilleures conditions sécuritaires aux investisseurs miniers.

Par ailleurs, l’arrivée de cette usine dans la zone va permettre à l’Etat de diminuer un peu le taux de chômage. Elle va en effet créer plus de 350 emplois directs. «55% des employés de cette usine de Bouly seront des ressortissants de la région du Centre-nord», a fait savoir Louw smith.

En rappel, cette usine est la troisième unité de production d’or de Nord Gold au Burkina Faso après l’acquisition des actifs de la SOMITA S.A en 2007 et l’inauguration de la mine d’or de Bissa en 2013.
 
Le 17/03/2017 Par notre correspondant à Ouagadougou Ibrahima Zallé