Fermer

Afrique du Sud: Zuma fait chuter Gordhan, Standard & Poor's dégrade la note

Mise à jour le 03/04/2017 à 18h51 Publié le 03/04/2017 à 18h16 Par Le360 Afrique - MAP

#Economie
standard & poor's
© Copyright : DR

#Autres pays : L’agence de notation Standard & Poor’s vient de dégrader la note souveraine de l’Afrique du Sud. Les divisions au sein de l'ANC, le parti au pouvoir, et le limogeage du ministre des Finances y sont pour beaucoup. Les marchés avaient déjà mis en garde Zuma contre un éventuel départ de Pravin Gordhan.

La nouvelle était attendue depuis le limogeage du très respecté ministre des Finances Pravin Gordan par Jacob Zuma le jeudi dernier. L’agence de notation Standard & Poor’s qui avait maintenu la note souveraine de l’Afrique du Sud, en dépit de la crise, est finalement passée à l’acte en dégradant la note du pays au niveau spéculatif, justifiant cette décision par les «divisions au sein du gouvernement dirigé par l’ANC».

Ces divisions ont été à l’origine du dernier remaniement ministériel dont la principale victime a été le très respecté ministre des Finances, Pravin Gordhan.


LIRE AUSSI : Afrique du Sud: Zuma limoge Pravin Gordhan, le rand plonge


Une décision qui a fait l'effet d'une onde de choc dans le pays, entraînant une dégringolade de la valeur de la devise nationale, le rand. Dans la foulée, les principales banques sud-africaines ont essuyé d’importantes pertes sur le marché financier de Johannesburg.

D’ailleurs, selon S&P, le remaniement ministériel initié par le président Zuma met en danger les perspectives de croissance de l’économie sud-africaine ainsi que les équilibres fiscaux du pays.

La dégradation de la note sud-africaine, attendue depuis plusieurs mois, devrait sérieusement altérer la confiance des investisseurs et compliquera davantage les efforts visant la relance de la croissance économique, qui se trouve presque au point mort depuis plusieurs mois.
Le 03/04/2017 Par Le360 Afrique - MAP

à lire aussi