Fermer

Nigeria: chute inquiétante de la production pétrolière

Mise à jour le 17/04/2017 à 18h59 Publié le 17/04/2017 à 18h57 Par Kofi Gabriel

#Economie
pétrole
© Copyright : DR

#Autres pays : La production pétrolière nigériane a fortement chuté entre février et avril 2017. Actuellement, le pays ne produit plus que 1,27 million de barils par jour. Cette baisse importante risque d'aggraver la crise économique déjà aigüe que traverse le pays.

La crise économique que connaît le Nigeria risque de s’aggraver dans les mois à venir. En effet, en plus du niveau bas des cours du baril de pétrole qui a impacté négativement les ressources financières du pays en laminant les recettes d’exportation, le pays doit également faire face à la chute de la sa production.

En effet, après avoir perdu sa place de premier producteur de pétrole en Afrique au profit de l’Angola, le Nigeria a vu sa production pétrolière enregistrer une nouvelle baisse conséquente, au cours de ces deux derniers mois.

La production du pays a enregistré une chute importante passant de 2 millions de barils en février denier à 1,27 million de barils actuellement, soit une baisse de 36,50%.


LIRE AUSSI : Croissance: Nigeria et Afrique du Sud plombent encore le continent, selon la Banque mondiale


Cette baisse de la production s’explique par plusieurs facteurs, dont les retraits des compagnies pétrolières Shell et ENI, deux acteurs principaux, de certains champs pétroliers, la mise en maintenance d’un important champ pétrolier par Shell et bien évidemment les effets liés à l’insécurité au niveau du Delta du Niger.

Cette chute de la production pétrolière nigériane risque d’aggraver la crise économique que traverse le pays en réduisant fortement les recettes d’exportations pétrolières.

Le 17/04/2017 Par Kofi Gabriel

à lire aussi