Fermer

Burkina Faso: le groupe Hyjazi promet 2.000 emplois avec la construction d’un centre commercial

Publié le 22/04/2017 à 12h36 Par notre correspondant à Ouagadougou Ibrahima Zallé

#Economie
Burkina Faso. Relance économique: le groupe Hyjazi, promet 2 000 emplois à travers la construction d’un centre commercial

Le groupe Hyjazi, par la voix de son PDG, promet la création de 2 000 emplois à travers la construction d’un centre commercial à Ouagadougou

© Copyright : DR

#Autres pays : Le président directeur général du groupe ivoirien Hyjazi, Hassan Hyjazi, a séjourné au Burkina, le 20 avril dernier. Il a pu s’entretenir avec le président, Roch Marc Christian Kaboré. Rencontre au cours de laquelle il a été question de la construction d’un centre commercial à Ouagadougou.

Le Burkina Faso est engagé dans la relance de son économie à travers le Plan national de développement économique et social (PNDES). Et cela se traduit notamment par la recherche de bailleurs de fonds et d’investisseurs nationaux ou étrangers. Le groupe Hyjazi de la Côte d’Ivoire, spécialisé dans la distribution des produits alimentaires, le textile, la fabrication de peinture, d’acier et l’immobilier va apporter sa pierre à ce vaste chantier d'essor économique. Son président directeur général (PDG), Hassan Hyjazi l’a confié à la presse, à l’issue d’un entretien avec le président burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré.

Le groupe Hyjazi, par la voix de son PDG, promet la création de 2.000 emplois à travers la construction d’un centre commercial à Ouagadougou. Un centre qui sera à l’image des centres PRIMA d’Abidjan en Côte d’Ivoire et de Conakry en Guinée. Ce centre sera construit dans la zone d’activités commerciales  (ZACA) à proximité de l’aéroport. Il sera bâti sur une superficie de plus 20.000 m2 et va créer au moins 500 emplois directs et  2.000 emplois indirects. Le futur centre commercial attirera tout autour, des activités connexes qui vont générer de l’emploi, a expliqué le président du groupe, Hassan Hyjazi.


LIRE AUSSI : Burkina Faso: un jackpot de 28 milliards d’euros de promesses pour le PNDES


Avec un coût maximum d’environ 22 millions d’euros, soit à peu près 14,30 milliards francs CFA, le centre comprendra «près de 80 boutiques, une salle de projection cinématographique, des restaurants, des cabinets médicaux, des pharmacies, des parkings modernes, etc.». Selon le promoteur, ce sera «une micro-ville qui se créera dans la zone ZACA grâce au président du Faso». 

Selon Hassan Hyjazi, le futur joyau sera construit en intégrant la notion de l’économie énergétique. « Aujourd’hui, l’électricité est un produit précieux et cher, il faut donc éviter le gaspillage. C’est pourquoi, nous avons demandé à l’entreprise qui a construit la basilique de la Côte d’Ivoire, de nous trouver des matériaux adéquats afin d’éviter une consommation abusive du «jus précieux» tout en maintenant la fraîcheur à l’intérieur du centre commercial», a-t-il déclaré.

Le centre PRIMA de Ouagadougou dont la première pierre a été posée le jeudi 20 avril 2017 par le Premier ministre Paul Kaba Thiéba, donnera «un autre visage à la zone ZACA et répondra aux normes internationales de qualité en matière d’ouvrage avec des techniques nouvelles d’économie d’électricité», a affirmé Hassan Hyjazi.

 

Le 22/04/2017 Par notre correspondant à Ouagadougou Ibrahima Zallé

à lire aussi