Fermer

Cameroun. Transfert de fonds: la téléphonie mobile stimule la concurrence

Publié le 19/05/2017 à 17h14 Par De notre correspondante à Douala Elisabeth Kouagne

#Economie
transfert d'argent
© Copyright : DR

#Autres pays : L’entrée de MTN et Orange Cameroun dans le secteur de la téléphonie mobile a commandé le repositionnement du leader de transfert d’argent, Express Union, qui s’allie désormais à de petites entreprises.

Les chiffres ne sont pas connus mais l’observateur des guichets d’Express Union (EU), leader du transfert d’argent au Cameroun, peut témoigner de la captation d’une part importante du marché par la concurrence née du déveoppement du mobile banking.

Le principal acteur de cette diversifcation des canaux de transferts d'argent est Orange Money, chez qui la flexibilité des opérations est sans précédente. L'opérateur MTN arrive aussi en force avec Mobile Money qui était jusque-là à la traine.


LIRE AUSSI : WorldRemit et MTN s’allient pour le transfert d’argent en Côte d’Ivoire


Face à cette réelle concurrence, les agences de transfert se réadaptent progressivement. La proposition imaginée par les cellules d’intelligence économique d’Express Union suggère, depuis quelques semaines, une nouvelle solution. Par exemple, s’associer aux petits acteurs économiques dont les call-box (revendeurs de crédit de communication), les commerçants, les boutiquiers. EU a ainsi créé un «vaste réseau de franchisés et  distributeurs du service Express Union Mobile Money. La chaîne est déjà formée de plus de 6000 intervenants», assure un responsable de la compagnie.

La nouvelle donne intègre les avantages du réseau ancien, comme la proximité. Elle ajoute aux formules traditionnelles les modalités apportées par le mobile money et la téléphonie.

Pour EU Mobile Money en effet, "l’ouverture de compte est gratuite. Le client a la possibilité d’effectuer les opérations en composant un code sur son téléphone ou via Internet en téléchargeant l’application sur Google playstore", indique-t-on au siège de l’entreprise. 

Les frais d’envoi ont été revus à la baisse, entre autres facilités accordées aux clients. Avantage non négligeable pour le géant du secteur, jusqu’ici en tout cas, qui s'appuie sur son ancienneté et la densité de son réseau. Il peut donc compter sur son «important réseau», déjà mis en commun avec les points de vente d’Emi Money et désormais avec les agences de la Société camerounaise d’équipement (SCE), les stations d’essence et ses milliers de franchisés et distributeurs.

L’on peut penser que l'arrivée de nouveaux acteurs a imposé d’importantes concessions, car Express Union consent désormais à ses partenaires jusqu’à 40% de commissions sur les frais des opérations, en plus de la possibilité de bénéficier des microcrédits pour le développement de leurs activités. Au-delà de l’activité traditionnelle de l’enseigne commerciale bien connue, Express Union avait déjà entamé des diversifications : constitution d’épargnes, paiement de factures, etc.

Le 19/05/2017 Par De notre correspondante à Douala Elisabeth Kouagne

à lire aussi