Fermer

Le Japon apporte 6 milliards de dollars au projet d'accès à l'énergie en Afrique

Mise à jour le 13/07/2017 à 15h33 Publié le 13/07/2017 à 15h06 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya

#Economie
ligne électrique
© Copyright : DR

#Autres pays : Le gouvernement du Japon va consacrer 6 milliards de dollars à une nouvelle initiative visant à permettre un large accès à l'énergie des pays africains, dans le cadre d'un partenariat avec la Banque africaine de développement (BAD).

Le gouvernement du Japon et la Banque africaine de développement (BAD) ont décidé de conjuguer leurs actions pour aider le continent africain à accéder à l’énergie.

Cette décision est l’aboutissement d’un processus entamé à l’occasion de la 6e Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD-VI) tenue à Nairobi en 2016 et poursuivie à l’occasion de  la visite du président de la BAD, Akinwumi Adésina, au Japon.

Les deux parties ont continué sur la lancée avec la signature d’une lettre d’intention en marge de la 29e conférence des chefs et de gouvernements de l’Union africaine (UA), tenue le 03 juillet dernier à Addis-Abeba (Ethiopie).

Tout ce programme démarrera à la fin de l’année 2017

Grâce à des prêts concessionnels et non-concessionnels, les pays africains vont pouvoir recourir aux sources d’énergie disponibles et aux technologies les plus avancées.


LIRE AUSSI : Afrique-Energie: la BAD prévoit 12 milliards de dollars d’investissement en 5 ans


La nouvelle initiative «devrait contribuer de manière significative aux efforts de l’Afrique pour parvenir à un accès universel à l’énergie et transformer ses systèmes énergétiques grâce à un bouquet équilibrée et réaliste, mix de sources renouvelables et conventionnelles».

Dans le cadre de ce partenariat, le gouvernement du Japon va mettre sur la table une enveloppe de 6 milliards de dollars.

Pour sa part, la Banque africaine de développement (BAD) va élaborer les projets qui relèvent de l’Initiative énergétique "Japon-Afrique", en étroite consultation avec les pays membres régionaux (PMR).

Les différents projets réalisés dans le cadre de l’initiative permettront de fournir l’électricité aux ménages, écoles, hôpitaux, exploitations agricoles, industries et activités basées sur les techniques de cuisson propre».


LIRE AUSSI : Energie pour l'Afrique: 19 premiers projets de 4,8 milliards d'euros retenus à Conakry


Par ailleurs, cette initiative en faveur de l’accès à l’énergie en Afrique vient compléter toute une gamme d’activités associées à des projets énergétiques publics et privés -élaboration, construction et exploitation-, grâce à une combinaison des leviers financement et assistance technique.

«Eclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie» fait partie des 5 plus grandes priorités de la BAD. L’accès à l’énergie est une composante essentielle du développement et un moyen indispensable à la lutte contre la pauvreté. En 2008, l’Afrique affichait un taux d’accès à l’électricité de 66%.
  
Le 13/07/2017 Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya