Fermer

Cameroun: la voie ferrée déjà opérationnelle sur le second pont du Wouri

Publié le 03/08/2017 à 21h16 Par De notre correspondante à Douala Elisabeth Kouagne

#Economie
pont sur le wouri
© Copyright : DR

#Autres pays : Le viaduc ferroviaire sur le second pont du fleuve Wouri a été officiellement mis en service lundi 31 juillet 2017 par le ministre camerounais des Travaux publics. Il annonce que le second pont ferroviaire sera opérationnel le 31 octobre prochain.

Douala, le poumon économique du Cameroun, va bientôt connaître un souffle nouveau, avec l’ouverture à la circulation du second pont sur le fleuve Wouri. Ce sera le 31 octobre 2017. C’est-à-dire dans trois mois environ.

En attendant, le chemin de fer construit sur ce pont est quant à lui déjà opérationnel. Il a été mis en service lundi 31 juillet dernier par le ministre des Travaux, Emmanuel Nganou Djoumessi. Occasion de rappeler que la construction de cet important ouvrage fait partie des projets de première génération du programme des «Grandes réalisations» du chef de l’Etat Paul Biya.

Les objectifs économiques poursuivis sont légion. Il s'agit d'améliorer les conditions d’accès routier et ferroviaire au port autonome de Douala. Ensuite, assurer la continuité de la chaîne de transport (ferroviaire et routier) en direction de l’intérieur du Cameroun et des pays de la sous-région, sur les corridors Est (vers Yaoundé) et Ouest (vers Bafoussam) et faciliter l’acheminement des produits agricoles issus des localités environnantes et de la région du Sud-Ouest.


LIRE AUSSI : Cameroun-Tchad: un chemin de fer de 2,3 milliards d'euros pour relier les 2 pays


De même, il améliore la fluidité du trafic et les conditions de sécurité routière entre les deux rives du Wouri et désengorge le trafic à l’accès Ouest de la ville de Douala et par ricochet, sur la route nationale n°3. Partant, il permt de décongestionner le port de Douala au bénéfice des économies du Cameroun et des pays voisins; renforcer l’attractivité pour les  investisseurs.

Au plan urbain, ce projet vise à favoriser un meilleur partage de l’espace entre les différents modes de transport, à améliorer la compétitivité de la zone industrielle de Bonaberi, diminuer le temps et les coûts de déplacement dans un contexte de forte croissance démographique, améliorer la sécurité, etc.

Pour en revenir à la voie ferrée, il faut préciser qu’au final, elle sera à deux voies. «Il y aura une inauguration quand les deux voies seront terminées. C’est pour cela que nous avons d’abord procédé à la mise en circulation», confie un cadre de l’entreprise à l’œuvre sur le pont. La même source indique que l’ancien tronçon de voie ferrée ne servira plus, malgré les travaux de réhabilitation entrepris pour sauver le premier pont, construit dans les années 60.

Le 03/08/2017 Par De notre correspondante à Douala Elisabeth Kouagne

à lire aussi