Fermer

Cameroun. Téléphonie: Yoomee, un quatrième opérateur intègre le marché

Publié le 29/08/2017 à 17h47 Par De notre correspondante à Douala Elisabeth Kouagne

#Economie
Yoomee
© Copyright : DR

#Autres pays : Le nouveau-né, Yoomee Mobile, s’est officiellement lancée vendredi 25 août à Douala. Face à la forte concurrence des opérateurs bien implantés sur le marché, le nouvel acteur compte porter une attention particulière au monde rural.

Les Camerounais connaissent bien Yoomee, mais comme opérateur de fourniture d’accès Internet. L’entreprise change de cap. Vendredi dernier, en présence du ministre des Postes et télécommunications, Minette Libom Li Likeng, les responsables de cette structure camerounaise créée en 2011 ont procédé au lancement officiel des activités de Yoomee Mobile. Une nouvelle entité née du partenariat de MVNO (Mobile Virtual Network Operator), signé en février 2017 entre l’opérateur public Camtel et Yoomee Cameroun.

«En prenant la décision de développer de nouvelles activités, Yoomee a fait confiance à l’environnement des affaires, que le gouvernement est bien décidé à assainir», s’est ainsi réjoui le ministre en charge des Télécommunications.

Yoomee Mobile devient donc le quatrième opérateur de téléphonie mobile au Cameroun, derrière MTN, Orange et Viettel (connu sous le nom commercial de Nexttel). Beaucoup est attendu de la combinaison de ce nouvel opérateur avec Camtel, notamment en termes d’offre commerciale, de plus-value technique et autres innovations. Il est ainsi prévu une couverture nationale dès le lancement, une technologie polyvalente (CDMA et GSM), etc.


LIRE AUSSI : Les régulateurs télécoms de l’Afrique de l’Ouest posent le diagnostic des services de réseaux mobiles


Le nouvel entrant assure qu’une attention particulière sera portée au monde rural et aux zones enclavées, cible qui devrait aussi pouvoir profiter d’un réseau que Yoomee Mobile dit innovant et bon marché. On aura noté que dès son lancement qui s’est fait à Douala, capitale économique du pays, l’entreprise a entamé la commercialisation des packs mobiles via Smartphones.

Il faut relever que Yoomee Mobile arrive dans un environnement où la qualité de service n’a jamais été satisfaisante. Cependant, depuis l’an 2000, date à laquelle les deux premiers opérateurs mobiles se sont lancés au Cameroun (MTN et orange), force est de reconnaître que les coûts de communication ont tout de même baissé.


LIRE AUSSI : Afrique de l'Ouest - Télécommunication : le Free Roaming en action dans sept pays


En tout cas, les rapports de l’Agence de régulation des télécommunications (ART) sont formels: les frais d’accès au réseau sont passés de 20 000 FCFA en 2001 à 2.500 FCFA en 2010. Aujourd’hui, l’abonnement est gratuit et les puces de téléphone sont carrément offertes. Les frais d’appels ont également fléchi. A MTN, l’on est passé de 421 FCFA la minute en 2001 à 60 FCFA aujourd’hui. Côté Orange, l’on est parti de 315 FCFA à également 60 FCFA actuellement. Si c’est de plus en plus accessible, l’on attend encore la qualité.
Le 29/08/2017 Par De notre correspondante à Douala Elisabeth Kouagne