Fermer

Cameroun: plus de 600 milliards de Francs CFA d’emprunts obligataires depuis 2010

Publié le 08/09/2017 à 08h00 Par De notre correspondante à Douala Elisabeth Kouagne

#Economie
Franc CFA
© Copyright : DR

#Autres pays : Depuis le démarrage des opérations en 2010, le Cameroun rencontre beaucoup de succès sur le marché financier de la Banque des Etats d'Afrique centrale (BEAC). Une nouvelle émission de 5 milliards de Francs CFA entamée mardi 6 septembre dernier.

Par voie d’adjudication, le Trésor  public camerounais a procédé ce mardi 6 septembre à l’émission de bons de trésor assimilables d’une valeur de 5 milliards de Francs CFA sur le marché de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac). Les souscripteurs sont invités à effectuer les transactions auprès de 16 banques et établissements financiers de la Cemac, agréés comme «spécialistes en valeurs du trésor» par le ministère des Finances du Cameroun.

En réalité, c’est sans inquiétudes que les autorités de Yaoundé ont entamé cette nouvelle opération. Car jusqu’ici, les taux de souscription des emprunts sont rarement en deçà de 100%. Justement, le 9 août dernier, le Trésor public avait lancé une opération de recherche de 5 milliards et c’était retrouvé avec 10,575 milliards de Francs CFA. Soit un taux de couverture de 211,5%. Le taux d’intérêt minimum proposé étant de 3,3%.


LIRE AUSSI : Cameroun: la dette extérieure sera remboursée au-delà de 2067


Ce succès, selon le directeur général du Trésor, Sylvestre Moh Tangogoh, est dû au fait que «le Cameroun a toujours respecté ses engagements en matière de remboursements et va continuer de le faire. D’autant plus que l’Etat dispose d’un compte séquestre à la Beac où des fonds sont déposés tous les mois à chaque fois qu’il a des obligations». Par ailleurs, les souscripteurs ont des représentants chargés de veiller sur leurs intérêts.

Mardi dernier en effet, en marge du lancement des émissions de bons de Trésor, s’est tenue une assemblée générale élective des représentants du groupement des porteurs d’obligations du trésor public camerounais. Au terme du scrutin, la Banque internationale du Cameroun pour l’épargne et le crédit (BICEC), Chanas assurances S.A (personnes morales) et Lothin Elessa Louis Deschamps (personne physique) ont été élus.


LIRE AUSSI : Cameroun: le FMI juge que le pays est sur la bonne voie


A titre de rappel, c’est plus de 600 milliards de Francs CFA que l’Etat du Cameroun a pu lever depuis 2010, date à laquelle le pays a eu recours aux marchés des capitaux nationaux et internationaux  pour couvrir son besoin de financement. En effet, il a mobilisé 200 milliards de Francs CFA en 2010 et 80 milliards de Francs CFA en 2013. En 2014, ce sont près de 150 milliards de Francs CFA qui ont été mis à la disposition de l’Etat. Tous ces fonds ont permis la réalisation de projets d’infrastructures routières, hydroélectriques et portuaires. Et l’aventure continue.
Le 08/09/2017 Par De notre correspondante à Douala Elisabeth Kouagne

à lire aussi