Fermer

Cameroun: un appui budgétaire de 63 milliards de FCFA de l’Union européenne

Publié le 12/09/2017 à 18h14 Par De notre correspondante à Douala Elisabeth Kouagne

#Economie
Cameroun-Union européenne
© Copyright : DR

#Autres pays : Le Cameroun a entamé un processus de négociations avec l’Union européenne (UE), devant aboutir à la signature au mois d’octobre prochain d’un contrat de réforme sectorielle au titre de l’appui budgétaire pour la période 2017-2019.

Dans le cadre de son programme d’appui budgétaire, l’Union européenne (UE) va apporter son soutien au Cameroun à hauteur de 63 milliards de F CFA. Le pays a entamé un processus de négociations avec l’institution européenne, devant aboutir à la signature, au mois d’octobre prochain, d’un contrat de réforme sectorielle au titre de l’appui budgétaire pour la période 2017-2019.

L’avantage pour le Cameroun d’opter pour l’appui budgétaire est que les fonds pourront être utilisés à la guise du pays, sans intervention de l’UE dans l’affectation de l’argent. Cette approche diffère de l’approche par projets, où les fonds sont destinés à des secteurs définis par l’UE, laquelle pouvait en contrôler l’utilisation. Ici, l’argent est transféré directement des institutions financières au Trésor public.

D’où la nécessité pour l’UE et l’Etat camerounais de former les principaux acteurs à ce mécanisme de financement. C’est ce qui justifie notamment l’ouverture à Yaoundé, le lundi 11 septembre 2017, de l’atelier concernant la «formation sur les principes et la mise en œuvre de l’appui budgétaire sectoriel avec un accent particulier sur le dialogue politique».


LIRE AUSSI : Cameroun: le FMI juge que le pays est sur la bonne voie


La rencontre va s’étendre jusqu’au vendredi 17 septembre prochain. Selon Mats Lilgefelt, chef de la délégation de l’UE, le Cameroun répond aux critères d’éligibilité de cet appui financier. Notamment grâce à sa stabilité macroéconomique, à l’existence d’une stratégie du développement du secteur rural et à la mise en place d’un plan de modernisation des finances publiques.

Par ailleurs, dans un contexte de crise économique marqué par des restrictions budgétaires, il s’agit là d’une manne dont pourrait difficilement se passer l’Etat camerounais.

Au plan national, l'économie fait montre de résilience malgré les chocs exogènes et la situation économique précaire dans la sous-région. L'atout de la diversification a permis à l'économie de maintenir la croissance autour de 5,6% en moyenne annuelle depuis 2012.


LIRE AUSSI : Cameroun: l’Allemagne accorde 66 milliards de francs CFA d’aide au développement


Toutefois, la croissance a ralenti en 2016, avec un taux estimé à 4,7 contre 5,8% en 2015. En 2017, la croissance est envisagée à 4,9%.

Par ailleurs, le Cameroun a négocié et obtenu un Programme économique et financier 2017-2019 avec le Fonds monétaire international (FMI). D’après la lettre circulaire du 20 juin 2017 du président Paul Biya, le budget 2018 devra-t-il «s'articuler autour de mesures propres à consolider une croissance économique inclusive et créatrice d'emplois décents en vue d'améliorer le niveau de vie et le bien-être des populations».
Le 12/09/2017 Par De notre correspondante à Douala Elisabeth Kouagne

à lire aussi