Fermer

Cameroun: les recettes pétrolières repartent à la hausse au premier semestre

Publié le 04/10/2017 à 17h49 Par De notre correspondante à Douala Elisabeth Kouagne

#Economie
plateforme petrolière
© Copyright : DR

#Autres pays : Le ministère des Finances a publié les performances économiques du pays. Dans un contexte toujours peu favorable, on enregistre une hausse des recettes budgétaires de 160 milliards de FCFA (243 millions d'euros).

Le ministère des Finances a publié ce 04 octobre 2017, le rapport sur l’exécution semestrielle du budget 2017 de l’Etat du Cameroun. En gros, il apparait que les recettes budgétaires sont en hausse de 160 milliards de FCFA. Elles se chiffrent, selon le rapport, à 1.911,4 milliards FCFA, enregistrant une hausse de 160,3 milliards (+9,2%) par rapport à la même période en 2016.

Celles-ci sont notamment portées par les recettes pétrolières, qui repartent à la hausse après une année 2016 morose. Les recettes pétrolières se chiffrent à 195,5 milliards de FCFA à fin juin 2017, en hausse de 77,1 milliards (+65,2%) par rapport à fin juin 2016 où elles étaient de 118,4 milliards de FCFA. Un redressement essentiellement causé par la hausse de 30,1% des cours mondiaux du pétrole en glissement annuel. Elles comprennent 169,8 milliards de FCFA de redevance pétrolière de la Société nationale des Hydrocarbures (SNH) et 25,7 milliards de FCFA d’impôt sur les sociétés pétrolières. La sous-réalisation de cette rubrique est imputable, selon les responsables du ministère, à l’impôt sur les sociétés pétrolières qui pâtit du faible niveau des cours du pétrole.


LIRE AUSSI : Cameroun: le déclin du pétrole compensé par le gaz naturel


Les recettes non pétrolières quant à elles stagnent. Elles passent de 1.272,4 milliards de FCFA à fin juin 2016 à 1.278,4 milliards de FCFA, à fin juin 2017. Soit une augmentation de 6 milliards de FCFA (+0,5%) entre les deux périodes. Une situation qui s’explique notamment par la diminution des recettes douanières de 336,2 milliards de F CFA à 346,8 milliards de F CFA à fin juin 2016, soit une baisse de 10,6 milliards de F (-3,1%).

Cette sous-performance s’explique notamment par la baisse des importations et l’application de l’Accord de partenariat économique, dont le manque à gagner pour la période janvier-juin 2017 est de 400 millions de FCFA environ. En effet, depuis le 04 août 2017, l’accord est rentré dans sa deuxième année de mise en œuvre, avec l’entrée en lice des marchandises dites du deuxième groupe et le relèvement du taux de réduction des droits de douane de 25% à 50% pour les marchandises du premier groupe.

De même, dans un contexte économique toujours difficile, les dépenses budgétaires sont en baisse. C’est la conséquence notamment des nombreuses restrictions opérées par les autorités pour faire face à la crise. Les dépenses budgétaires totales se chiffrent à 1.803,7 milliards de F CFA à fin juin 2017 contre 1 969,7 milliards de F CFA à fin juin 2016, soit une diminution de 166 milliards de F CFA (-8,4%).
Le 04/10/2017 Par De notre correspondante à Douala Elisabeth Kouagne

à lire aussi