Fermer
#Economie

Vidéo. Union africaine: les patrons des douanes veulent fluidifier les échanges

Publié le 17/11/2017 à 18h01 Par De notre correspondante à Douala Elisabeth Kouagne

#Autres pays : Réunis à Yaoundé cette semaine, les responsables des administrations des douanes de l'Union africaine ont débattu des moyens à mettre à œuvre pour fluidifier les échanges sur le continent.

Le constat des directeurs généraux des douanes des pays de l'Union africaine est unanime, les échanges entre les membres de l'organisation continentale restent très faibles. Cela s'explique par plusieurs facteurs, notamment une absence d'offre en produits manufacturés et agricoles.

Les exportations africaines sont dominées par des produits de base, ceux des industries extractives en tête. Alors que les importations sont essentiellement constituées de produits transformés. Une donnée sur laquelle il sera difficile d'influer pour les services des douanes. 

LIRE AUSSI: Commerce: l’Union africaine veut alléger les procédures douanières

Il ne pourront pas non plus intervenir sur les conditions du transport de marchandises d'un pays à l'autre. Car, faut-il le rappeler, le prix du trajet entre Dakar et Lagos pour un conteneur coûte plus cher qu'entre Dakar et New York. 

En revanche, les services des douanes ont convenu de renforcer l'échange de données, ce qui permettra justement de réduire les contrôles. En effet, un chargement déjà contrôlé par la douane marocaine n'a pas besoin de l'être par la douane sénégalaise. 
Le 17/11/2017 Par De notre correspondante à Douala Elisabeth Kouagne