Fermer

Afrique du Sud: les fonctionnaires en grève lundi pour leurs salaires

Mise à jour le 06/06/2018 à 16h12 Publié le 06/06/2018 à 16h11 Par Le360 Afrique - Afp

#Economie
Afrique du Sud: les fonctionnaires en grève lundi pour leurs salaires
© Copyright : DR

#Autres pays : Le principal syndicat sud-africain de fonctionnaires a appelé ses membres à faire grève lundi prochain après l'échec des discussions salariales engagées avec le gouvernement, sur fond de mauvaises performances persistantes de l'économie.


"Nous anticipons d'importantes perturbations, nous envisageons de fermer tous les postes-frontières de ce pays", a déclaré mercredi Tahir Maepa, un des responsables de l'Association des agents publics (PSA) à l'origine du mouvement. "Nos actions vont frapper là où ça fait le plus mal", a menacé M. Maepa, prévoyant de multiples difficultés dans les services sociaux, la justice et le tourisme. Seuls les secteurs de la santé et de la police seront épargnés, a-t-il promis.

Le syndicat et le gouvernement étaient engagés depuis plusieurs semaines dans d'intenses négociations salariales. La PSA réclamait une hausse de 12% cette année, mais l'Etat ne leur en a proposé que 6 à 7% et promis une revalorisation du montant de l'inflation plus 1% pour les années suivantes.


>>>LIRE AUSSI: Vidéo. Afrique du Sud: vive tension entre les syndicats et Eskom, producteur d'électricité

Considéré comme "illégale" par la ministre de la Fonction publique Ayanda Dlodlo, cette grève intervient alors que l'économie sud-africaine se débat depuis des années avec une croissance molle et un taux de chômage record (27,7%). Le produit intérieur brut (PIB) du pays a reculé de 2,2% au premier trimestre 2018, après des progressions modestes de 1,3% en 2017 et 0,6% en 2016.

Le président Cyril Ramaphosa, qui a succédé en février au sulfureux Jacob Zuma, a fait de la relance économique et de la lutte contre la corruption ses priorités. Il a décrété une hausse de 1% de la TVA pour redresser les comptes publics et éviter une nouvelle dégradation de la note financière du pays et, en même temps, instauré un salaire minimum, jugé toutefois insuffisant par les syndicats.

L'Etat et les collectivités sud-africaines emploient 2,7 millions d'agents, dont les salaires représentent 35% du budget et 14% du PIB du pays, selon une récente étude de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).
Le 06/06/2018 Par Le360 Afrique - Afp

à lire aussi