Fermer

Johannesburg: les activistes veulent casser du BRICS

Mise à jour le 26/07/2018 à 10h51 Publié le 26/07/2018 à 10h49 Par Le360 Afrique - Afp

#Economie
Les chefs d'Etat des BRICS
© Copyright : DR

#Autres pays : Plusieurs ONG estiment que le groupe des puissances non occidentales ne donne pas suffisamment de place au social. Alors, elles veulent briser les BRICS.


Des activistes de plusieurs ONG internationales entendent organiser une manifestation jeudi à Johannesburg, où se tient le 10e sommet du Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) pour protester contre «la nature capitaliste» de ce groupe de pays émergents. Ces ONG, regroupées au sein d’une coalition baptisée «Break the Brics» (Briser le Brics), devront remettre un mémorandum aux représentants des cinq pays membres du groupe

Trevor Ngwane, Porte-parole de la coalition, a indiqué que le Brics «s’est transformé en un défenseur des intérêts des grandes compagnies au dépend de la classe ouvrière».


>>>LIRE AUSSI: Afrique du Sud: les BRICS face au "protectionnisme" de Trump

Les dirigeants du Brics entame jeudi la deuxième journée de leurs travaux au palais des congrès de Sandton, quartier financier de Johannesburg. Les débats portent sur plusieurs questions dont les moyens de renforcer la coopération entre les pays membres en vue d’une croissance inclusive et d’une prospérité partagée. Le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, a indiqué, mercredi, que le sommet de cette année se tient dans une conjoncture marquée par de nombreux défis sans précédent pour le commerce multilatéral.

Il a exprimé des inquiétudes face à l’escalade de «la guerre commerciale», relevant que les mesures unilatérales prises par certains pays sont incompatibles avec les règles de l’Organisation mondiale du commerce. (MAP) AO
Le 26/07/2018 Par Le360 Afrique - Afp

à lire aussi